Sport santé : Melting Forme mise sur la mixité

Basé à Tours, Melting Forme est le premier centre sport santé en Touraine. Claire Longomba et Thomas Soulié, les deux créateurs, ont développé ce concept, celui d’une salle s’adaptant aux besoins de chacun.

 
Il y en a pour tous les goûts chez Melting Forme. « Nous couvrons quatre grands axes : la santé, la préparation physique, le handicap et le bien-être », explique Thomas Soulié, l’un des créateurs de ce concept pas comme les autres. « J’étais en Master avec Claire Longomba, avec des cours au Mans et d’autres à Poitiers. Du coup, nous faisions du covoiturage pour y aller ensemble. Cela a été l’occasion d’échanger longuement sur la vision de notre métier et ce que nous aimerions faire. C’est ainsi qu’est né le projet Melting Forme. » Claire, basketteuse, et Thomas, rugbyman, se sont ainsi alliés pour donner corps à ce projet. « C’est une salle un peu utopique, dans la mesure où nous y avons mis toutes nos envies. Quand nous avons eu notre diplôme, nous avons tenté notre chance et ça a fonctionné. »

300 adhérents au compteur

Aujourd’hui, Melting Forme compte environ 300 adhérents. « Un tiers des personnes viennent pour la santé, c’est-à-dire qu’elles sont atteintes de pathologies chroniques. Un tiers vient chercher du bien-être et le dernier tiers recherche la performance. Le public est donc très équilibré », révèle Thomas Soulié. « Le retour du public était l’une de nos plus grandes craintes. Il y a en effet peu de salles qui mélangent tout ce que l’on traite, c’est-à-dire la santé, la préparation physique, le handicap et le bien-être. Nous avions peur que les gens se mélangent très peu. Mais finalement, ça a pris tout de suite. » Si Melting Forme plaît, c’est aussi en raison de l’ambiance qu’il y règne. Un coin convivial, au sein du centre, permet d’ailleurs d’échanger et de partager.

Le sport sur ordonnance fonctionne

Des conférences et des événements autour de la santé, de la performance, de la diététique ou de l’activité physique seront même organisés une fois par mois, au sein du centre, par des professionnels reconnus. « Désormais, certains médecins nous adressent des patients », confie d’ailleurs Thomas Soulié. « C’est aussi le cas de kinésithérapeutes, d’ostéopathes et d’esthéticiens. D’ailleurs, concernant le sport sur ordonnance, nous sommes en convention avec la Mutuelle des sportifs. Cela permet aux adhérents qui bénéficient de ce dispositif d’être remboursés. » Melting Forme tend ainsi à repousser ses frontières, comme ses fondateurs, Thomas et Claire. « Nous aimerions pouvoir dégager un peu plus de temps pour pouvoir être en mesure de nous proposer dans d’autres structures, comme les EHPAD ou des clubs sportifs par exemple. »

A lire aussi > notre édition Centre-Val de Loire

Par Olivier Navarranne

 

PAS ENCORE DE COMMENTAIRE...

PUBLIER UN COMMENTAIRE