07/13/2020

« Win Sport m’a confortée dans mon idée »

Membre de l’équipe de France de hockey subaquatique, Camille Deimat veut consacrer sa carrière professionnelle au sport. Elle a donc intégré l’école WIN sport school Vannes.

 
Pourquoi avez-vous voulu rentrer à l’école WIN sport school Vannes ?

Je suis au contact du sport depuis que je suis toute petite. Aujourd’hui, je suis membre de l’équipe de France hockey subaquatique et je veux aller plus loin. J’ai fait le choix de devenir agent de joueur ou de travailler dans l’événementiel sportif. L’école WIN Sport Vannes est proche de mon domicile, c’était plus facile pour moi.
 
Les enseignements correspondent-ils à ce que vous attendiez ?

Je ne me voyais pas travailler dans un autre domaine que celui du sport et l’école Win Sport Vannes m’a confortée dans mon idée. On étudie le sport en général, ses origines, ses grands enjeux. Nous voyons aussi du droit, plutôt général ; nous appliquerons au sport plutôt dans les années qui viennent. Il y a aussi des cours d’anglais, de marketing et de management. Nous devions rencontrer le manager du Football club de Lorient au club, mais la crise sanitaire du Covid-19 a contraint l’école à annuler.

 

 

Comment arrivez-vous à concilier sport de haut niveau et études supérieures ?

Comme nous sommes plusieurs sportifs de haut niveau dans la promotion, l’école a pu faire un tir groupé. Mon planning est aménagé de telle sorte que je puisse aller à tous mes entraînements. C’est une bonne chose qui me permet d’assurer dans mon travail.
 
Le confinement a-t-il causé d’autres changements à votre fin d’année scolaire ?

Il a été un problème, surtout pour les stages de tout le monde. Le mien a été décalé à juin et juillet. Je vais travailler pour une start-up qui ressemble à Booking, mais pour le sport. L’internaute peut choisir une activité sur la plateforme, puis nous faisons la réservation auprès des partenaires. En attendant le début du stage, j’avais un dossier de réflexion à rendre tous les mois.

 

 

Vous êtes-vous déjà projetée pour votre avenir ?

Les Jeux olympiques de Paris en 2024 seront un gros événement que je ne veux pas rater. La fin de mes études en Bachelor interviendra avant. Je ne sais pas encore si je prends une année blanche pour travailler pour l’organisation ou si j’essayerais de trouver une alternance, toujours pour Paris 2024, lors du MBA.

Propos recueillis par Leslie Mucret
Crédit photo : WIN sport school Vannes

PUBLIER UN COMMENTAIRE