Le moto-ball, sport roi à Troyes

Le SUMA Troyes est l’un des clubs les plus titrés de France en moto-ball. Au fil des années, le niveau et l’engouement du public ne faiblissent pas. Rencontre avec Yvan George, coprésident.

 
À Troyes, à quelques mètres du stade de l’Aube, un sport rayonne : le moto-ball. En France, le Sporting Union Motocycliste de l’Aube (SUMA) Troyes fait référence avec 21 titres en Coupe de France élite 1 et 17 en Championnat de France élites. Mais en quoi consiste le moto-ball exactement ? « On peut dire que c’est du football à moto », explique Yvan George, coprésident du SUMA Troyes avant de préciser : « Le moto-ball ressemble au football, mais le gardien se trouve dans une zone que les joueurs de champ ne peuvent pas franchir comme au handball. On retrouve aussi des similitudes avec le hockey. » Dans une équipe, quatre joueurs de champ à moto de 250 m3 se font passer un ballon pour aller marquer dans la cage adverse protégée par un gardien sans monture lors de quatre quarts temps de 20 minutes.

6 trophées sur 8

Dans la préfecture de l’Aube, le succès de la discipline et du club ne se dément pas. Près de 5 500 personnes étaient présentes au stade Gaston-Arbouin lors de la finale de la Coupe de France remportée par les locaux. Et ce n’était pas seule victoire de la saison. « Cette année, nous avons créé l’exploit de remporter six trophées sur les huit possible », se réjouit Yvan George. Le SUMA Troyes s’est imposé dans les Championnats de France élite 1, en Coupe de France élite 1, en Trophée des Champions élite 1 et 2 et en Coupe de France U18. Ajoutez à cela six joueurs du club qui ont été appelés en équipe de France, toutes catégories confondues, en 2019. « Il y a toujours eu un engouement pour le moto-ball chez nous », affirme le coprésident. « La Municipalité nous a toujours accompagnés et nous avons une bonne formation. »

Le Championnat d’Europe 2022 à Troyes

Afin de poursuivre sur cette belle lancée, le SUMA Troyes envisage de créer une école qui accueillerait des enfants dès 8 ans, pour qu’ils arrivent en U18 avec déjà une base de pilotage. En attendant que les jeunes pousses arrivent sur le goudron du stade Gaston-Arbouin, le club de l’Aube a fait signer un international russe, terre du moto-ball, pour la saison à venir. « Il sera le premier salarié du club », précise Yvan George. Le SUMA Troyes a également braqué son viseur sur 2022, année lors de laquelle le Championnat d’Europe se jouera sur ses terres. Les préparatifs sont déjà en cours. « On accueillera près de 25 000 personnes sur une semaine », indique le coprésident.

Leslie Mucret
Crédit photo : L.Q.M.d.L
PAS ENCORE DE COMMENTAIRE...

PUBLIER UN COMMENTAIRE