Une vitrine pour le badten

Les championnats de France UNSS de badten, sport où l’on joue au tennis de table et au badminton, se dérouleront pour la première fois dans l’académie de Versailles, en mai. Présentation de l’organisation avec Vincent Charrier, directeur régional du service UNSS.

 

Le service régional UNSS de l’académie de Versailles prépare plusieurs championnats de France dont celui de… badten. Cette discipline mélange deux sports de raquette : les adversaires se confrontent lors du premier set en badminton, puis passent au tennis de table lors de la seconde manche. « C’est une activité spécifique à l’UNSS », relève Vincent Charrier. « Les joueurs doivent être bons dans les deux disciplines. C’est un sport jeune et en développement qui n’existe pas encore au lycée. » Du 27 au 29 mai prochains, l’académie de Versailles n’accueillera pas un, mais trois championnats de France de badten : l’excellence, pour les élèves de très bon niveau évoluant en section sportive, établissements et sport partagé.

Le collège Hélène-Boucher tenant du titre

Les communes de Voisins-le-Bretonneux et Magny-les-Hameaux, dans le département des Yvelines, accueilleront les 44 équipes dans trois gymnases. « Nous sommes soutenus par les deux mairies et par un collectif d’une trentaine d’enseignants », précise Vincent Charrier. Ce n’est pas sans raison que l’académie de Versailles a demandé l’organisation des championnats de France de badten, le collège Hélène-Boucher de Voisins-le-Bretonneux étant triple champion en titre. « Nous pouvons nous appuyer sur un professeur qui a une bonne connaissance de ce sport », explique le directeur. Ces championnats auront lieu fin mai, mais déjà le service régional s’affaire pour recevoir les 450 collégiens et leurs accompagnateurs dans les meilleures conditions. « Chercher des hébergements en région parisienne est un gros travail », relève le directeur régional.

Les jeunes à contribution

En plus d’une commission mixte, près de 80 jeunes officiels seront chargés de veiller au bon déroulement de la compétition le jour J. Il faut qu’ils connaissent bien les règles du tennis de table et du badminton. « Ils seront en stage de formation et les meilleurs seront sélectionnés pour le tournoi », explique Vincent Charrier. Des jeunes reporters en herbe arpenteront également les gymnases pour assurer la diffusion de l’événement sur les réseaux sociaux. L’organisation prévoit aussi une partie animation pour les élèves. « Nous avons plusieurs idées d’ateliers. Nous voulons essayer de faire venir des associations locales pour initier au tir, à la course d’orientation, au football ou encore au CrossFit. » Le directeur envisage aussi de faire venir une société extérieure avec des flippers et des baby-foot en cas de mauvais temps.

Une discipline qui monte

Le badten a fait sa première apparition à l’UNSS en 2006 et, depuis, ce sport connaît une progression de son nombre de licenciés. Les règles sont inchangées par rapport à un match complet de badminton et de tennis de table, c’est aux participants d’adapter leur jeu selon le set. Une rencontre se compose de cinq matchs : deux simples, masculin et féminin, et trois doubles, masculin, féminin et mixte.

Par Leslie Mucret
Crédit photo : UNSS
PAS ENCORE DE COMMENTAIRE...

PUBLIER UN COMMENTAIRE