Maxime Valet : « Mettre en avant les sports paralympiques »

Maxime Valet, escrimeur handisport français médaillé de bronze aux JO de Rio en 2016, est devenu ambassadeur « Sentez-vous Sport » en Occitanie en juin dernier. Médecin de profession, il peut facilement parler de sport santé. Rencontre.

 

Qu’est-ce qui vous a convaincu de devenir ambassadeur « Sentez-vous sport » ?

Étant médecin au CREPS de Toulouse, le sport santé est un domaine que je connais en tant que professionnel et en tant que sportif. Quand on m’a proposé d’être ambassadeur « Sentez-vous sport », tout s’est fait naturellement.

La possibilité de représenter le handisport vous a-t-elle aussi motivée ?

Le dispositif « Sentez-vous Sport » est une bonne façon de mettre en avant les sports paralympiques avec les sports olympiques. Nous sommes trois athlètes handisport ambassadeurs dans le dispositif qui pouvons faire leur promotion. Par ailleurs, le CROS travaille avec le Comité régional handisport pour le développement de ses sports, et donc indirectement de ma discipline.

Avez-vous déjà participé à des manifestations « Sentez-vous Sport » ?

J’ai pris part au lancement officiel du CNOSF à Roland-Garros il y a trois semaines. Il y a eu des captations d’images, puis des prises de paroles des acteurs et des représentants des CROS pour présenter les actions mises en œuvre en région. Samedi dernier, j’ai participé à la Journée olympique organisée à la Prairie des filtres, à Toulouse. Il n’y avait pas d’escrime dans les démonstrations proposées, mais j’étais présent pour échanger, surtout avec les enfants, au sujet de l’olympisme.

À voir aussi > Journée olympique 2019 : Interview de Maxime Valet en vidéo

Comment se déroule votre saison ?

Je participerai à la prochaine manche de Coupe du monde d’handi-escrime à Varsovie (Pologne). Je suis actuellement troisième au classement du fleuret, mon arme principale. Il reste encore trois épreuves, donc c’est encore possible pour moi de remonter, mais mon principal objectif de la saison est d’obtenir la médaille d’or en individuel aux Championnats du monde en septembre à Cheondju (Corée du Sud). C’est l’un des seuls titres qui me manque.

Avez-vous d’autres engagements hors de « Sentez-vous sport » ?

Je suis ambassadeur sportif pour le Département de la Haute-Garonne. Mais, entre le travail, les entraînements physiques et spécifiques , ainsi que les compétitions, je ne peux pas faire plus.

Plus d’informations > www.cros-occitanie.fr

Avez-vous les moyens de bien vous entraîner en Occitanie ?

Les athlètes d’handi-escrime ont la chance de pouvoir pratiquer 90 % de leurs entraînements en Occitanie. C’est un luxe qui n’existe pas dans toutes les régions. Il y a des infrastructures adaptées et des entraîneurs formés. L’avantage de l’escrime paralympique est qu’elle est proche de la version olympique, du coup les entraîneurs peuvent facilement s’adapter.

Propos recueillis par Leslie Mucret
PAS ENCORE DE COMMENTAIRE...

PUBLIER UN COMMENTAIRE