SPORTMAG.fr

Mathilde Mignier : « Je termine l’année sur une bonne note »

FFSavate
Triple championne du monde de Savate Combat en moins de 56 kilos, Mathilde Mignier a confirmé samedi, à La Motte-Servolex, en devenant championne d’Europe. Une vraie satisfaction pour l’Ariégeoise avant de repasser à l’Assaut.

 

Comment avez-vous vécu ce combat pour le titre ?

C’était face à la Serbe Kristina Dzolic, qui est une adversaire très difficile à battre. Le match a donc été assez compliqué, elle ne m’a pas lâché. J’ai tout de même réussi à mettre en place des choses que j’avais travaillé à l’entraînement et qui ont fonctionné. Ça débouche sur une victoire et un titre, c’est donc forcément beaucoup de satisfaction.

Que représente ce titre de champion d’Europe pour vous ?

C’est la concrétisation de beaucoup de travail au quotidien. C’est une vraie satisfaction, car ce n’était pas un combat facile, comme je vous l’ai dit. Ce titre c’est aussi une confirmation de mon dernier titre de championne du monde, c’était important de terminer l’année sur cette bonne note.

Vous êtes aussi triple championne du monde, qu’est-ce qui vous pousser à continuer à aller chercher des titres ?

Le plaisir de boxer, tout simplement. Et puis chaque match est différent, on doit aussi s’adapter aux adversaires, ça permet de se renouveler régulièrement. Dans ma boxe aussi, ça me permet d’essayer de nouvelles choses assez fréquemment, c’est ce que je trouve intéressant.

Vous parlez de vous renouveler, qu’est-ce qui vous pousse à revenir à l’Assaut ?

C’est un nouveau challenge. J’avais fait beaucoup d’Assaut avant de passer au Combat, désormais j’ai envie de revenir à l’Assaut. C’est une pratique dans laquelle je m’amuse plus, je prends plus de plaisir. L’Assaut demande aussi un peu moins d’entraînement, c’est une pratique dans laquelle il y a moins d’exigence de ce point de vue là. Pour moi, avec ma vie professionnelle à côté, c’est forcément quelque chose d’important à prendre en compte.

En Assaut, votre but est-il d’aller chercher des titres majeurs dès 2019 ?

On va voir, il faut déjà que j’arrive à me qualifier pour les championnats de France. Les premières qualifications régionales vont arriver assez vite, je verrai donc rapidement si je suis prête ou pas. Après, bien sûr, si je suis présente aux championnats de France et que je suis performante, j’aurai le temps de penser aux Europe et aux Monde.

Propos recueillis par Olivier Navarranne

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *