La fabrique des champions de Prémanon

Gros plan sur le Centre national de ski nordique et de moyenne montagne à Prémanon, dans le Jura.

 
Depuis 2010, le Centre national de ski nordique et de moyenne montagne (CNSNMM) de Prémanon est regroupé avec l’École nationale de ski et d’alpinisme de Chamonix au sein de l’École nationale des sports de montagne. Le CNSNMM, établissement public national du Ministère chargé des Sports, affiche un budget de 3,5 millions d’euros et emploie 40 personnes (formateurs, entraîneurs, chercheurs…). La structure possède deux missions principales : la formation et la préparation pour le sport de haut niveau. Le CNSNMM forme ainsi à la fois 80 moniteurs de ski de fond par an et 250 accompagnateurs de moyenne montagne (hors neige et glacier) pour un total de 60 000 heures de formation dispensées par an. Labellisé en 2004 « Pôle France de ski nordique » par le Ministère, Prémanon fait aussi office de Centre National d’Entraînement du Ski Nordique. Sur un site gigantesque de 25 hectares, la structure propose ainsi tous les équipements nécessaires aux quatre disciplines du ski nordique – ski de fond, biathlon, saut à ski et combiné nordique – : tremplin de saut à ski, pas de tir pour le biathlon extérieur et couvert, piste de ski de fond… « Du coup, de mai à novembre, une centaine d’athlètes des équipes de France de toutes les disciplines nordiques préparent leur saison hivernale chez nous où ils passent en moyenne une cinquantaine de jours », détaille Nicolas Michaud, directeur adjoint du Centre. La structure propose aussi sur place un espace de restauration de 100 couverts et un hébergement en chambres doubles d’une capacité de 120 personnes.

Recherche et développement

Prémanon qui possède aussi des chambres hypoxie où l’on simule les effets de l’altitude sur le corps humain, attire d’autres sportifs. « Le cycliste Romain Bardet a préparé les Championnats du monde de vélo chez nous cet été, le joueur de tennis Jo-Wilfried Tsonga est venu également… » Mais le Centre national de ski nordique et de moyenne montagne détient également une expertise dans la recherche et développement pour la filière. « On travaille à la préparation des skis, à l’amélioration des carabines et des munitions – on est ainsi capable de concevoir sur place une carabine de biathlon de A à Z -, une couturière fabrique des combinaisons pour le saut à ski et le combiné nordique… On va loin dans chaque secteur pour optimiser la performance et mettre cette expertise au service des athlètes », détaille Nicolas Michaud.

Les Jeux olympiques de la jeunesse en 2020

Le CNSNMM se prépare à accueillir un grand événement en 2020 : les Jeux Olympiques de la Jeunesse d’hiver pour les disciplines nordiques, en partenariat avec Lausanne en Suisse, ville hôte de la compétition. Pour accueillir les compétitions, 6 millions d’euros ont été investis par le Ministère des Sports, les collectivités locales et la Suisse. « On a refait un tremplin tout neuf, agrandi nos pistes, construit un bâtiment d’accueil, des chalets pour les équipes… », précise Nicolas Michaud, qui prévoit d’accueillir 3 000 spectateurs par jour, du 9 au 22 janvier 2020.

Par Aymeric Blanc

 

PAS ENCORE DE COMMENTAIRE...

PUBLIER UN COMMENTAIRE