SPORTMAG.fr

Europe de savate 2018 : grosse émulation au Toulouse Multi-boxe

FFSavate
Le club Toulouse Multi-boxe arrive en force aux finales du Championnat d’Europe de Savate qui se déroulent demain au Cirque d’Hiver à Paris. Amine Feddal (-65 kg) et Kévin Albertus (-75 kg) pour la France, ainsi que les Italiens Sofia Cavallo (-60 kg) et Giuseppe Mongiardino (+85 kg) vont tenter de conquérir le titre. Rencontre avec Antonio Mastropasqua, directeur technique au club.

 

Avec quatre représentants, le Toulouse Multi-boxe arrive en force à ces championnats d’Europe.

Nous sommes le club qui compte le plus de résultats. Nous avons eu beaucoup de champions du monde.  L’année dernière, nous avons fêté nos 20 ans d’existence avec des finales mondiales. Amine Feddal (-65 kg, notre photo),  Kévin Albertus (-75 kg) et Romain Falendry (-85 kg) ont été sacrés. Pour les championnats d’Europe de demain, nous avons aussi préparé Chloé Nandi (-52 kg) qui s’entraine avec nous depuis deux ans.

Vos boxeurs ont toutes leurs chances de remporter le titre européen ?

Tous peuvent l’emporter ! Nous avons la particularité d’avoir une équipe italienne. Ils s’entraînent tous ensemble. Cela crée une grosse émulation au sein du club. Tous ont débuté leur préparation en août et se préparent tous les jours.

> Le Championnat d’Europe de savate au Cirque d’Hiver : Un événement d’exception

Avez-vous travaillé en fonction des adversaires ?

Nous avons observé les adversaires lors des matches qualificatifs. On les connait, avec leurs particularités. L’adversaire de Kévin, l’Ukrainien Mykyta Radionov, est gaucher. On a adapté une tactique contre lui. Il avait déjà affronté Kévin lors de la finale mondiale. Giuseppe Mongiardino  et Sofia Cavallo  affronteront des Français (respectivement Yannick Colonnette en +85 kg et Maurine Atef en -62 kg, NDLR) qu’on connait bien et qu’on respecte. Les autres adversaires, on les a filmés et on a mis en place une stratégie.

Pensez-vous que cette compétition au Cirque d’Hiver à Paris peut apporter plus de lumière à ce sport encore peu connu ?

Le Cirque d’Hiver est un endroit prestigieux pour les sports de combat. C’est un gros atout. On espère que l’événement sera médiatisé. C’est important pour tous ces sportifs qui s’entrainent tous les jours comme les footballeurs ou les rugbymen. Leurs sacrifices sont égaux. Leur récompense serait qu’il y ait beaucoup de public et les médias intéressés.

Propos recueillis par Leslie Mucret

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *