SPORTMAG.fr
En ce moment

« Collectif Avenir 2024 » : identifier les potentiels de demain

FFSavate
54 jeunes boxeurs de savate en catégorie minimes ont participé aux stages « Collectif Avenir 2024 », mis en place pour la première fois par la Fédération française de savate boxe française, afin de les repérer et de les accompagner le plus tôt possible vers le haut niveau.

 

La Fédération française de savate boxe française prépare l’avenir de sa discipline. Dans le cadre du plan de performance fédérale, la Direction technique nationale a organisé pour la première fois des stages en direction des minimes (nés en 2004 et 2005) garçons et filles. « C’est un tout nouveau dispositif mis en place depuis cette année pour ce public », explique Fathi Mira, entraîneur national des équipes de France jeunes, également coach des seniors en combat et assaut. « Le but est de faire un peu de détection, sachant que nous avons rassemblé des jeunes déjà champions et vice-champions de France. En plus de faire un suivi plus tôt de ces athlètes, nous voulions qu’ils découvrent le haut niveau et comprennent à quoi ressemble la vie dans le collectif France. »

Une cinquantaine de jeunes choisis

Nommés « Collectif Avenir 2024 », ces deux stages, sous la responsabilité de Fathi Mira, ont concerné en tout une cinquantaine de jeunes choisis grâce à leurs résultats du championnat de France minimes. D’abord 25 à la Réunion du 23 au 27 octobre, puis 29 au Centre départemental de formation et d’animation sportives à Eaubonne (Val-de-l’Oise) du 30 octobre au 2 novembre. « J’ai vu des profils intéressants, des jeunes avec de gros potentiels technico-tactique, mais également physique », se réjouit l’entraîneur.

Reproduire dans les régions

Fathi Mira s’est déplacé à la Réunion, département d’Outre-mer qui a donné de grands champions du monde de savate, « pour éviter un coup financier à la ligue et pour vraiment voir tout le monde », explique-t-il. « L’équipement à Sainte-Suzanne se prête bien à ce genre de stage, car nous avons pu travailler dans une salle de boxe avec hébergement et repas sur place, dans les mêmes conditions que dans un CREPS ».

Inciter les ligues à reproduire ces stages

Ces stages pour les minimes vont se tenir tous les ans. Après ces rassemblements, les adolescents vont maintenant préparer les Championnats de France jeunes les 8 et 9 juin prochains à Boulogne-sur-Mer (Pas-de-Calais), avec l’objectif de se qualifier pour les Championnats du monde en juillet. Parallèlement, le travail de la fédération consistera à inciter toutes les ligues régionales à reproduire ces stages à leur échelle. « Certaines le font, mais pas toutes », relève Fathi Mira. « Notre objectif est qu’elles réunissent leurs champions, afin d’accompagner au mieux les jeunes dans la préparation aux Championnats de France. »

Leslie Mucret

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *