09/19/2020

Une rentrée particulière pour WORK&MOVE®

Depuis 5 ans, le dispositif WORK&MOVE® favorise le sport santé à l’intérieur des entreprises. Le CROS Occitanie l’adapte à la situation de pandémie de Covid-19. Explications de Manon Novaïs, chargée de projets Work&Move®.

 
Pouvez-vous rappeler comment se décline le dispositif WORK&MOVE® ?

Le CROS intervient dans les entreprises afin d’améliorer la santé au travail. Le dispositif WORK&MOVE®, créé en 2015 en Occitanie, s’articule autour de deux programmes « sur mesure » et « sensibilisation ». Pour le premier, nous répondons aux attentes et aux besoins des entreprises pour améliorer la qualité de vie de leurs salariés par le sport santé. Nous travaillons ensemble pour aménager les interventions. En 2019, nous avons suivi 15 entreprises avec le programme « sur mesure », les éducateurs ont réalisé 300 interventions et ont compté 2 500 participations. Le CROS organise également des événements, souvent un par trimestre, et des conférences et des d’ateliers pour le volet « sensibilisation ». En tout, 24 entreprises se sont impliquées dans les deux programmes.
 
Comment le programme « sur mesure » sera-t-il appliqué dans cette situation de pandémie de Covid-19 ?

Nous essayons de nous adapter au jour le jour, en fonction de l’évolution du contexte sanitaire. Nous devons faire le lien les directives du gouvernement qui concernent les entreprises et les modalités de pratique édictées par les fédérations sportives lors des interventions. Aujourd’hui, nous mettons en place des séances physiques avec les gestes barrières, le port du masque, la distanciation sociale, la désinfection du matériel. En entreprise, nous sommes en général confrontés aux freins de l’espace pour la pratique et des sanitaires. Dans ce contexte, la gymnastique douce et parfois du cardio-training sont majoritairement proposés. Ce ne sont pas des activités interdites en se référençant aux consignes actuelles. Si les contraintes s’accentuent, nous évoluerons vers des séances en visio.

 

 

C’est-à-dire ?

Déjà pendant le confinement, le CROS avait adapté une partie de WORKk&MOVE® en virtuel. Les éducateurs sportifs avaient enregistré des sessions que nous avions ensuite transmises aux entreprises. Nous avons cette possibilité si la situation se dégrade. Plusieurs ateliers thématiques de santé et bien-être autour de la gestion du stress, de la méditation ou encore comment bien aménager son espace de télétravail se font actuellement par visio. En ce période, le CROS met plus d’informations sur ses réseaux sociaux pour garder le lien avec les entreprises.
 
Comment allez-vous agir sur le volet « sensibilisation » lors de ce mois de rentrée ?

Pendant le mois « Sentez-Vous-Sport » en septembre, le CROS va proposer des événements virtuels, dont des défis sportifs. Nous avons tenu à garder l’esprit de coopération de l’entreprise en les incitant à créer une équipe de trois à cinq personnes pour participer. Nous allons transmettre une liste de défis très larges comme une randonnée de 5 km ou une sortie à vélo, des objectifs très simples pour mobiliser tout le monde. Notre but n’est pas de faire un tournoi, mais de sensibiliser, c’est pour cette raison que les lots seront à gagner par tirage au sort entre les entreprises participantes. Ces dernières signeront également la charte d’engagement afin d’inciter leurs salariés à adopter un comportement actif comme faire 10 000 pas par jour, monter les escaliers au lieu de prendre l’ascenseur et tendre vers une alimentation plus équilibrée. Le CROS va également tenir un webinaire sur les bénéfices et l’impact du sport pour le bien-être au travail.

 

 

Quels sont les autres événements prévus en septembre ?

Le dispositif WORK&MOVE® a été créé en Occitanie, mais il se développe au niveau national. Trois CROS et trois CDOS l’ont adopté. Un séminaire entre ces comités est prévu du 2 au 4 septembre pour échanger autour des adaptations au contexte de pandémie de Covid-19.
 
Le sport doit-il continuer d’intégrer les entreprises malgré la situation compliquée ?

Il est important de poursuivre la promotion des valeurs du sport, la coopération et le dépassement de soi, dans ce contexte qui engendre un stress supplémentaire dans les entreprises. Avec la montée du télétravail, le sentiment d’appartenance à la société et le lien entre collègues doivent être conservés et le sport est un des moyens d’y parvenir.

Plus de renseignements > https://workandmove.fr

Propos recueillis par Leslie Mucret
PAS ENCORE DE COMMENTAIRE...

PUBLIER UN COMMENTAIRE