Tokyo 2021 : Une vaccination sur la base du volontariat

Le ministre de l’Éducation Nationale de la Jeunesse et des Sports, Jean-Michel Blanquer, s’est exprimé hier soir dans l’émission Stade 2 sur France Télévisions. Au sommaire, le rappel des nouvelles mesures sanitaires en vigueur dès aujourd’hui, la nouvelle organisation des établissements sportifs mais également la question de la vaccination chez les athlètes de haut niveau.

Depuis la semaine dernière, le calendrier de déconfinement est connu. Nous sommes aujourd’hui à la première étape de ce calendrier et différentes mesures concernent le sport. Lors de son intervention dans l’émission Stade 2, Jean-Michel Blanquer a évoqué le sujet de la vaccination chez les sportifs de haut niveau et notamment ceux préparant les Jeux Olympiques de Tokyo cet été. Le mois précédent, le sujet de la course au vaccin pour les athlètes de haut niveau a été posé sur la table. Les besoins ainsi que les demandes auprès de ces derniers, de leurs staffs et des différentes fédérations ont été récoltés, permettant ainsi de prévoir un plan de vaccination. Sur la base du volontariat, cette dernière n’est donc ni une obligation, ni une priorité accordée aux athlètes.
 

 
Cependant, c’est une problématique importante car, après de long mois de préparation et une année supplémentaire à s’entraîner, aucun d’entre eux ne souhaite compromettre ses chances de remporter des médailles. Pour autant, certains points restent à éclaircir. En raison du retard voire de l’annulation de certaines compétitions, les derniers athlètes ne seront qualifiés qu’au moins de juin. De ce fait, si la vaccination tend à devenir obligatoire, qu’en est-il pour les derniers athlètes qualifiés ? En accord avec les propos du gouvernement et comme a pu l’expliquer Renaud Lavillenie (perchiste), « c’est une prise de position qui est compliquée. » Avec le déconfinement progressif et notamment le maintien des grands événements sportifs en France, l’organisation de Roland-Garros a également été abordée. Pour le moment, la jauge d’accueil du public serait fixée à 35% avec un maximum de 1 000 personnes par court. Avec une rencontre prévue dans la soirée, le couvre-feu serait pour le moment maintenu mais la mise en place d’un système de justificatif est en cours de réflexion. Ainsi, le gouvernement travail avec les organisateurs pour permettre au public, friand et impatient, de retrouver l’ambiance du spectacle sportif.

Lorraine Biava
Crédit photos : Mis / Icon Sport et
PAS ENCORE DE COMMENTAIRE...

PUBLIER UN COMMENTAIRE