Nathalie Lanzi : « La région Nouvelle-Aquitaine a de réels atouts »

L’accueil à Pau des Journées d’études nationales de l’Association Nationale des Directeurs et Intervenants d’Installations Sportives (ANDIISS) en 2018 et 2019 est un acte fort pour ce territoire. Partenaire de l’événement, la Région Nouvelle-Aquitaine en profite pour mettre en valeur sa politique sportive, comme l’explique Nathalie Lanzi, vice-présidente chargée de la jeunesse, de la culture, du patrimoine et du sport.

 

Qu’est-ce qui pousse la Région Nouvelle-Aquitaine à accueillir des événements comme les JEN de l’ANDIISS ?

Tout d’abord, je dois dire que c’est une réelle fierté d’accueillir l’ensemble de la communauté sportive, et notamment des élus, en Nouvelle-Aquitaine. Pour nous, c’est l’occasion de mettre en valeur les différentes politiques que nous menons avec de nombreuses possibilités de pratiques, entre terre et mer. La région Nouvelle-Aquitaine a de réels atouts. Notre territoire dispose également d’un patrimoine sportif important, en particulier Pau, qui accueille ces Journées d’études nationales. Cet événement est donc une belle opportunité et une belle vitrine pour la Région Nouvelle-Aquitaine.

Quelle est la politique développée par la Région en termes d’infrastructures sportives ?

La Région a tenu à investir 31 millions d’euros sur les deux CREPS, de manière à ce que ces infrastructures soient durables et de qualité. Ils n’étaient pas en norme et pas forcément dans le meilleur des états, il était donc important de mettre l’accent sur leur rénovation. Je pense au CREPS de Talence, où pas mal d’efforts ont été apportés concernant les infrastructures de tir à l’arc et de volley. Du côté de Poitiers, des investissements ont été faits pour le tennis.

Notre politique est également articulée autour de l’accompagnement aux collectivités pour la construction ou la rénovation d’infrastructures sportives, à partir du moment où nos élèves lycéens peuvent profiter de la structure. C’est très vrai par exemple pour le « Plan piscines », il est essentiel de bénéficier d’installations de qualité

L’accès au sport pour tous est ainsi la priorité de la Région Nouvelle-Aquitaine ?

Tout à fait, c’est quelque chose d’essentiel pour une collectivité comme la nôtre. Il y a bien sûr un accompagnement pour le haut niveau, en particulier en vue des Jeux olympiques et paralympiques de 2024, mais il faut aussi que le sport soit présent pour le plus grand nombre. Nous œuvrons bien sûr pour cela, mais dans notre champ d’intervention, c’est à dire en mettant le sport en avant principalement pour les lycéens. Pour le reste, nous ne pouvons pas non plus pallier au potentiel désengagement de l’État.

Propos recueillis par Olivier Navarranne
PAS ENCORE DE COMMENTAIRE...

PUBLIER UN COMMENTAIRE