09/19/2020

La réforme des CTS abandonnée, le mouvement sportif respire

Dans un message envoyé à ses agents, Roxana Maracineanu a annoncé son souhait de préserver et de conforter le rôle des cadres techniques sportifs comme garants du service public du sport, mettant ainsi fin à une crise de deux ans.

 
Le 3 mai 2018, la ministre des sports Roxana Maracineanu s’était exprimé sur la nécessité d’une refonte du sport français et de son modèle de fonctionnement. Parmi les sujets suscitant le débat : la création d’un nouveau modèle qui impliquait que les fédérations soient pleinement responsabilisées par rapport à leurs cadres. Autrement dit, supprimer le statut de 1 600 fonctionnaires qui exercent des missions au sein des fédérations sportives. Les directeurs techniques nationaux, les entraîneurs nationaux mais aussi les conseillers techniques nationaux et régionaux étaient donc sur la sellette. Suite à la mobilisation du mouvement sportif face à cette volonté de réforme, le ministère avait mis entre parenthèse ce projet. Un projet qui est désormais… abandonné comme l’a confirmé Roxana Maracineanu dans un message envoyé aux agents du ministère des Sports.
 

 
« Cette décision est de nature à rassurer et est la bienvenue dans la période de crise sanitaire qui perturbe fortement le fonctionnement des fédérations », se réjouit le Comité national olympique et sportif (CNOSF) dans un communiqué. « Associée à l’annonce par le Premier ministre samedi de l’attribution de 120 millions d’euros supplémentaires pour accompagner le secteur sportif en soutenant l’emploi, l’investissement dans les équipements sportifs ainsi que l’aide aux fédérations et aux clubs, cette annonce va permettre de renforcer la mobilisation collective au profit du sport de haut-niveau mais également du développement de la pratique. Le mouvement sportif salue ce signal positif d’autant plus bienvenu dans la période actuelle. »

Olivier Navarranne
Crédit photo : Icon Sport
PAS ENCORE DE COMMENTAIRE...

PUBLIER UN COMMENTAIRE