Le rock et ses disciplines associées en vedette à Nîmes

Le Championnat de France de rock et disciplines associées aura bien lieu ce week-end à Nîmes, conformément à la volonté de la Fédération française de danse de maintenir ces grosses compétitions. Présentation de cet événement avec Christophe Clauzel, coordinateur de la discipline à la FFD, et Florian Baron, coach des Acros du rock, structure organisatrice.

 
Quel est le programme du Championnat de France de rock & disciplines associées 2020 ?

Christophe Clauzel : L’événement se déroulera sur deux jours, ce week-end les 3 et 4 octobre, à la salle Le Parnasse de Nîmes. Le Championnat de France de rock & disciplines aura lieu le samedi dans l’après-midi et la soirée. Quinze titres vont être décernés dans les disciplines du rock’n’roll, du rock sauté, du rock acrobatique et du boogie-woogie, selon les catégories de niveau. Le dimanche, place à la Coupe de France pour les catégories où l’on ne remet pas de titres. En tout, 225 couples et 21 formations seront engagés dans cet événement. C’est une mobilisation inférieure à d’habitude, mais forte compte tenu de la situation. Les danseurs pourront s’exprimer artistiquement lors de cette fête du rock. Cela va être un bol d’air pour ces disciplines et leurs structures.
 
Dans quelles conditions cette compétition va-t-elle se dérouler ?

C. C. : Dans cette situation, la Fédération française de danse a voulu soutenir ces compétitions majeures que sont les championnats de France. Tout est mis en œuvre avec les organisateurs pour maintenir une activité continue et envoyer un signe fort aux structures fédérales pour qu’elles démarrent leur saison. Des réunions ont eu lieu pour plancher sur toutes les adaptations possibles afin d’assurer la sécurité de tous et établir un protocole sanitaire. En plus du référent fédéral habituel, un référent Covid a été nommé pour venir en soutien des organisateurs. Il s’agit de s’adapter en amont avec des protocoles et pendant la compétition.

Florian Baron : Pendant ce week-end, nous allons mettre en place les protocoles de la Fédération et du Préfet du Gard. Nous allons placer du gel hydroalcoolique à chaque entrée, établir un sens de circulation pour éviter les croisements. En plus de baliser les gradins pour laisser des sièges d’écart, nous allons créer des carrés pour regrouper dix personnes du même club ou de la même famille. L’événement aura lieu dans salle Le Parnasse, un grand complexe sportif où joue le club de handball USAM Nîmes Gard en championnat et en coupe d’Europe. Grâce à sa capacité d’accueil de 5 000 places se sera plus facile de faire respecter la distanciation physique.

 

 

Comment les couples et les formations ont été sélectionnés pour participer au Championnat de France ?

C. C. : La saison a été écourtée, elle s’est arrêtée en mars alors qu’elle avait commencé en janvier. Nous n’avons pas pu organiser de phase de sélections, alors nous avons décidé d’ouvrir la compétition à tous les danseurs inscrits sur les listes du rock et ses disciplines associées avant le confinement.
 
Les Acros du rock ont-ils l’habitude d’organiser de telles compétitions ?

F. B. : Le club organise chaque année des compétitions, souvent des sélections. En 2010, le Championnat de France s’était déjà déroulé à Nîmes, cette année on remet le couvert. Nous sommes des habitués à ces manifestations, même si celle-ci est atypique. Une cinquantaine de bénévoles vont officier pendant ces deux jours de compétition, plus des professionnels au son et à la lumière et le service de sécurité. Nous avons la chance de travailler avec la municipalité de Nîmes, une ville sportive. C’est grâce à son soutien et à celui de la Fédération que le Préfet a confirmé l’événement.

C. C : La Fédération a décidé de récompenser l’engagement des Acros du rock, ainsi que celui de la Ville de Nîmes, en leur confiant l’organisation de l’édition 2021 du Championnat de France de rock et disciplines associées en juin prochain.

 

 

Les couples ou des formations des Acros du rock vont-ils participer au Championnat de France ?

F. B. : Le club aura ses propres danseurs qui vont défendre ses couleurs. Nous sommes un club élite qui compte 40 compétiteurs. Cependant, nous ne sommes pas à 100% d’engagement, entre les blessures, les danseurs partis faire leurs études loin de Nîmes et des parents qui n’ont pas voulu ramener leurs enfants à la danse dès la reprise. Selon les échos que j’ai, c’est pareil pour les autres clubs qui ne vont pas aligner 100% de leur effectif lors de week-end.
 
Comment faites-vous la promotion du rock et de ses disciplines associées à Nîmes ?

F. B. : L’organisation n’a pas fait de publicité pour ce Championnat de France, contrairement à ce qui était prévu, pour ne pas attirer plus de monde que le protocole le permet. Nous avons surtout travaillé en circuit cours. Cependant, nous faisons connaître notre club tout au long de l’année. Régulièrement, les Acros du Rock animent les mi-temps des matchs de l’USAM Nîmes Gard. Cela fait partie du partenariat donnant-donnant avec la mairie. Nous sommes aussi présents lors de la Pégoulade de la Féria de Nîmes.

Propos recueillis par Leslie Mucret
Crédit photo : JJGueudry-Photo
PAS ENCORE DE COMMENTAIRE...

PUBLIER UN COMMENTAIRE