Natation : Martigues, terre d’eau libre

L’EDF Aqua Challenge a offert un grand spectacle sur les eaux de la Venise Provençale, une réussite qui pourrait en amorcer d’autres tant le lieu est propice à la discipline. Cette 3ème édition a permis aux spectateurs d’apprécier un circuit urbain inédit. Mais surtout d’amorcer une dynamique autour de la pratique de la discipline à Martigues.

A Martigues, on apprécie de plus en plus la natation en eau libre. cette discipline, « marathon » de la natation, se court dans des grands espaces naturels, soumis aux vents et aux courants. Bref, une spécialité qui s’adresse aux forçats de la nage. Et ça tombe bien parce que Martigues a tout du cadre idéal pour accueillir ces champions. Habituellement dans de grands plans d’eau, comme les lacs, les étangs, voir en pleine mer, les compétitions d’eau libre ne sont pas toujours très attrayantes pour le public, mais le site provençal a retenu les faveurs de la fédération. « La compétition est en pleine ville avec la possibilité de faire quelque chose qui intéressera le public. Il y a des éléments très séduisants qui me laissent imaginer plein de projets très intéressants », explique Jean-Paul Narce, président de la commission eau libre à la fédé de natation.

Les canaux Martégaux permettent en effet de faire vivre la course en ville et cela est quasiment unique en France et dans le monde que de pouvoir concourir en pleine cité. D’autant plus que l’équipe de France a de sérieuses chances de médailles pour Tokyo, breloques qui pourraient forcément déclencher un élan supplémentaire. Des projets et un engouement, au moment même où la troupe de Philippe Lucas, qui compte de nombreux nageurs en eau libre, va s’installer à Martigues.

Alexandre Pastorello
Crédit photo : SUSA / Icon Sport
PAS ENCORE DE COMMENTAIRE...

PUBLIER UN COMMENTAIRE