Martin Fourcade, ambassadeur de poids pour la MGEN

Français le plus titré de l’histoire des Jeux olympiques, Martin Fourcade représente le groupe MGEN (Mutuelle générale de l’Éducation nationale) dans ses différentes campagnes de communication. Un ambassadeur de poids pour le groupe mutualiste…

 

Le 1er juillet 2014, un premier partenariat de cinq années était signé entre le biathlète Martin Fourcade et le président du groupe MGEN de l’époque, Thierry Beaudet. En plus des insertions pubs dans la presse, Martin Fourcade apparaissait dans un spot publicitaire dès l’hiver 2014-2015. Pour le tourner, la MGEN et l’agence de conseil en communication Antigel n’avaient pas hésité à s’envoler pour Lillehammer (Norvège), haut lieu de la discipline où la plupart des équipes nationales de biathlon s’entraînent. Il s’agissait alors d’une double nouveauté pour le groupe. C’était la première fois que la mutuelle numéro 1 de la fonction publique associait son image à un sportif de haut niveau dans la durée. La première fois également qu’elle communiquait à la télévision. « Nous remercions chaleureusement Martin Fourcade. La MGEN est un acteur de l’assurance “santé”, plutôt que de l’assurance “maladie”, et la promotion de l’activité physique pour tous, adaptée à chacun, en fonction de ses besoins et de ses capacités, est au cœur de notre action, déclarait Thierry Beaudet lors de la signature du partenariat. Son éthique personnelle, ses valeurs et ses performances au plus haut niveau font de Martin Fourcade un ambassadeur idéal ».

« Ce partenariat a du sens pour moi »

Une proximité réelle existe entre le groupe MGEN et Martin Fourcade. Mutuelle de la communauté éducative, le groupe MGEN est aussi celle des professionnels de la Jeunesse et des Sports. Martin Fourcade est adhérent de MGEN Filia, mutuelle du groupe ouverte à tous. Les valeurs qu’il incarne sont parfaitement cohérentes avec les engagements du groupe : dynamisme, performance, engagement individuel, sens du collectif, solidarité. « Ce partenariat a du sens pour moi, souligne le quintuple médaillé d’or olympique. Le sport fait partie de mon identité, de mes valeurs et, au-delà du sport-compétition, il y a toute une palette d’activités à décliner qui peuvent servir au plus grand nombre. Le sport-santé est un axe très important. Je suis extrêmement heureux d’être ambassadeur de la MGEN et de pouvoir porter ses valeurs de bien-être et de santé auprès du plus grand nombre ».

Un partenariat sur du long terme

Grâce à ce partenariat, la MGEN a gagné en visibilité. « En 2016, nous avions gagné 16 points de notoriété spontanée (mesure le taux de réponse à n’importe quelle position à la question : “Pouvez-vous citer une ou des marques de mutuelles complémentaires de santé ?”, NDLR), détaille Sif Ourabah, directeur de la communication de la deuxième mutuelle de santé en France en nombre d’adhérents et en cotisations. Aujourd’hui, quasiment tous les Français connaissent Martin Fourcade. Tous les journaux généralistes ont relaté ses exploits sportifs ». Un tel partenariat permet à la MGEN d’augmenter son nombre d’adhérents. Mais là n’est pas l’essentiel. « Nos 10 500 salariés sont fiers d’être représentés par un tel champion, poursuit Sif Ourabah. Ce même sentiment est ressenti par nos adhérents. Et cela participe à notre objectif de fidélisation ». En 2014, lorsque le partenariat a été initié, la MGEN a versé 200 000 euros au natif de Céret. Ce montant a été revu à la hausse, mais demeure « un investissement très mesuré ». « Ce n’est même pas comparable avec ce qu’aurait été un partenariat avec une grande star du football. Il ne s’agit pas de faire des dépenses excessives. Nous avons besoin de rajeunir notre moyenne d’âge et l’image de Martin y contribue fortement ».

Le contrat signé entre Martin Fourcade et la MGEN court jusqu’à la fin du mois de juin 2019. Pourrait-il être reconduit au-delà de cette date ? « Nous voulons continuer, assure le directeur de la communication. C’est un ambassadeur de rêve et, même si nous ne savons pas encore s’il participera aux JO 2022 de Pékin, nous souhaitons qu’il soit encore notre porte-drapeau pour longtemps. Même lorsqu’il ne pratiquera plus le biathlon, je pense que l’on continuera à avoir des relations très étroites avec lui ».

En quête du nouveau Martin Fourcade

Très impliquée dans la promotion du sport-santé, la MGEN a créé une académie de jeunes sportifs. Objectif : faire la promotion des valeurs du sport auprès des adhérents du groupe. Parmi les talents qui porteront les couleurs de la MGEN figurent des athlètes de moins de 20 ans déjà reconnus dans leur discipline. Heather Arneton (15 ans, athlétisme, détentrice du record du monde minime de saut en longueur), Mathilde Gros (18 ans, triple championne du monde junior et vice-championne d’Europe de vitesse sur piste) ou encore Perrine Laffont (19 ans, championne du monde 2017 de ski de bosses) en font partie. Cette dernière est d’ailleurs devenue, le 11 février dernier, la première Française médaillée d’or aux Jeux olympiques de PyeongChang (Corée du Sud). Dans la foulée, Martin Fourcade décrochait aussi le Graal sur la poursuite en biathlon…

Par Arnaud Lapointe

 

Crédit photos : Thibaut / Icon Sport, Manzoni / Icon Sport et Avalon / Icon Sport
PAS ENCORE DE COMMENTAIRE...

PUBLIER UN COMMENTAIRE