Henri Leconte : « Le padel, un sport pour tous ! »

Après avoir abordé l’actualité du tennis français avec le vainqueur de la Coupe Davis 1991, SPORTMAG vous propose aujourd’hui une interview d’Henri Leconte consacrée au padel. Entretien…

 

Henri Leconte, vous êtes très impliqué dans le développement du padel depuis de nombreuses années. Pourquoi ?
J’adore ce sport depuis quinze ans, si ce n’est plus. C’est pour cela que j’ai décidé de m’investir pour faire connaître le padel en France, et ailleurs. Même si certains sont assez critiques, il ne faut pas oublier que le padel et le tennis sont de la même famille. Tu peux tout à fait démarrer par le tennis, aller ensuite vers le padel et revenir quand tu le souhaites vers le tennis, et vice-versa. Ce sont des disciplines très proches. En plus, le padel est hyper ludique et bien plus facile. Tout le monde peut jouer très rapidement alors qu’au tennis, il va falloir du temps pour savoir jouer correctement.

 

Comment se matérialise cet investissement ?
On a créé le Henri Leconte Padel Tour l’année dernière. On va changer notre fusil d’épaule pour l’année prochaine en ne proposant qu’un seul gros événement. Pour la prochaine étape, on aimerait installer des cours de padel dans toute la France, et même en Europe. Avec toujours la même ambition, faire connaître et démocratiser ce sport. On attend le soutien de la Fédération pour nous y aider, c’est un peu lent mais le travail est en route. Ce qui sera très important pour l’avenir, ce sera d’aider les clubs.

 

En tout cas, la discipline tend à évoluer, à se démocratiser…
Oui, ça commence à se développer, il y a de l’engouement. On le voit par rapport aux tournois, qui sont de plus en plus nombreux.

 

De nombreux centres de foot indoor investissent dans de nouvelles disciplines. Cela peut être un axe de développement ?
Oui. Les centres sentent qu’il y a un vrai développement et une vraie demande. Aujourd’hui, beaucoup de centres de foot indoor se disent qu’ils ont besoin de diversifier leurs activités. Un terrain de padel amènerait forcément une nouvelle clientèle. Et puis c’est un investissement qui est beaucoup moins important qu’un cours de tennis. En plus, la plupart des joueurs de football jouent au padel. Didier Deschamps par exemple, est un fou de la discipline. Robert Pirès y joue également, ou encore Zlatan Ibrahimovic, qui a carrément un terrain de padel chez lui.

 

C’est donc le moment ou jamais pour passer à la vitesse supérieure…
Oui, il faut y aller, il faut faire connaître ce sport et faire en sorte que les installations soient mises en place. La Fédération doit pousser, mais je pense qu’elle a peur en se disant que cela pourrait faire de l’ombre au tennis. Mais ce n’est pas du tout le cas, c’est un sport complémentaire, de la même famille. Le padel, c’est un sport pour tous !

 

Êtes-vous confiant ?
C’est compliqué, rien n’est facile mais je ne lâche pas. On a besoin de tout le monde !

Suivre le Henri Leconte Padel Club :
Propos recueillis par Bérenger Tournier
PAS ENCORE DE COMMENTAIRE...

PUBLIER UN COMMENTAIRE