Bernard Depierre se confie sur la réussite de FORMAPI

Depuis plus de 20 ans, FORMAPI a pour vocation la formation professionnelle des jeunes dans les domaines du sport, de l’animation et du tourisme. Entretien avec Bernard Depierre, président de cet organisme.   Comment définiriez-vous FORMAPI ? FORMAPI a été créé en 1994 sous l’appellation du CFA du Sport, de l’Animation et du Tourisme de […]
Depuis plus de 20 ans, FORMAPI a pour vocation la formation professionnelle des jeunes dans les domaines du sport, de l’animation et du tourisme. Entretien avec Bernard Depierre, président de cet organisme.
Comment définiriez-vous FORMAPI ?
FORMAPI a été créé en 1994 sous l’appellation du CFA du Sport, de l’Animation et du Tourisme de Bourgogne Franche-Comté. C’est un CFA-Organisme de formation hors les murs basé à Dijon. A l’origine, sa vocation était la professionnalisation des futurs éducateurs et des entraîneurs. Puis, face à la demande croissante de formations pour des publics autres que ceux de l’apprentissage, le CFA du Sport a créé en 2011, Selforme, afin de filialiser son activité de formation hors champ du sport, de l’animation et du tourisme. FORMAPI, Selforme et nos 40 Unités de Formation Annexe, réparties sur l’ensemble du territoire, forment désormais plus d’un millier d’apprenants chaque année.
Un des atouts majeurs de FORMAPI, c’est le contact avec le terrain lors de la formation… Quelles sont les formations proposées aux apprenants ?
Aujourd’hui, FORMAPI propose des formations du niveau 3 au niveau 8 dans les domaines suivants : activités équestres, sports collectifs, activités de la forme, activités physiques pour tous, activités aquatiques et natation, tourisme, marketing, commerce, animation socioculturelle, numérique, maintenance industrielle, industrie… Dans le champ de l’apprentissage mais aussi de la formation continue.
« La formation continue peut s’étaler tout au long de la carrière professionnelle »
Pour lire la suite :
PAS ENCORE DE COMMENTAIRE...

Désolé, vous ne pouvez pas laisser de commentaire sur cet article.

PUBLIER UN COMMENTAIRE