AD’OCC accompagne la création d’entreprise dans la Sportech

L’appel à projet d’AD’OCC pour son dispositif d’accompagnement à la création d’entreprises dans la sportech est toujours en cours. Il soutiendra quinze porteurs de projets du secteur de Toulouse.

 
L’agence de développement économique AD’OCC accompagne les entreprises de la région Occitanie Pyrénées Méditerranée, notamment celles de la filière du sport. Un appel à candidatures a été lancé pour son dispositif d’accompagnement à la création et au développement stratégique des entreprises dans la sportech aux porteurs de projet situés dans le secteur de Toulouse. « Nous allons accompagner les candidats retenus pendant quatre mois sur des temps collectifs pour les aider à appréhender leur business model et sur des temps plus individuels et personnalisés », décrit Catherine Berger, directrice opérationnelle déléguée croissance et entrepreneuriat AD’OCC. « Notre rôle est aussi de mettre en lien les créateurs d’entreprises innovantes avec les dispositifs de la région, les mettre en lien avec notre réseau. »  « Nous voulons donner toutes les munitions aux porteurs de projets pour aller au bout de leur création d’entreprises, créer un lien de confiance avec nous pour un meilleur accompagnement sur les différentes problématiques », ajoute Louise Ferrer, chargée de mission accompagnement à la création et à la croissance des entreprises sport & tourisme. L’appel à candidatures pour cette session de début d’année 2021 est ouvert jusqu’au 25 janvier. Après cette date, un jury va se réunir pour choisir quinze projets et rendre sa décision le mercredi 3 février.

 

Des projets multiples

Actif depuis longtemps sur Montpellier en deuxième partie d’année, ce dispositif d’accompagnement est en place à Toulouse depuis deux ans. « Lors de la session de 2020, nous avons eu des projets différents, comme une création de vélo, une application pour analyser les performances sportives ou encore une autre pour améliorer la fan expérience », souligne Louise Ferrer. « Ces multiples idées autour du sport sont intéressantes pour les porteurs de projets qui peuvent parler entre eux lors des réunions collectives, confronter leurs projets et leurs visions différentes. » Cependant, l’année 2020 n’a pas favorisé la création d’entreprises, « beaucoup de porteurs de projets visaient une reprise à la fin de l’année, mais il s’est produit l’effet inverse », déplore Louise Ferrer. « Certains projets ont été immatriculés dès le printemps, d’autres ont pris plus de temps pour avoir de meilleures conditions. » Chaque session a son partenaire sportif prestigieux. En 2020, c’était le cluster Vélo Valley, situé dans le Gers, cette fois-ci, c’est le Fenix Toulouse Handball. « Le partenaire interviendra lors de la première réunion d’information, puis viendra en appui des porteurs de projets », indique Louise Ferrer. « Le club, ce sont des personnes qui peuvent aider avec leur carnet d’adresses », ajoute Catherine Berger. À l’automne dernier, lors de la session dans le secteur de Montpellier, les temps collectifs et individuels ont été organisés en visioconférence. Le même schéma devrait se répéter à partir de février. « Nous reprendrons en présentiel quand on pourra le faire », espère Catherine Berger.

Plus d’informations > https://www.agence-adocc.com/

Leslie Mucret
Crédit photo : AD'OCC Sport
PAS ENCORE DE COMMENTAIRE...

PUBLIER UN COMMENTAIRE