Volley : Les Bleues se rapprochent de l’Euro

Le week-end dernier à Belfort, les Bleues ont disputé les trois derniers matchs de la phase aller du tournoi de qualification au Championnat d’Europe. Après deux victoires en 3 sets et une défaite face à la Hongrie, l’équipe de France féminine de volley fait un premier pas vers l’Euro 2021.

Malgré leur défaite face à la Hongrie, les Bleues maintiennent intactes leurs chances de qualification. Samedi dernier, elles ont été vaincues par la Hongrie (3-2) mais n’ont pas flanché pour autant contre Israël. Considérée comme l’équipe la moins forte de la poule E, Israël s’est inclinée face à la France en un peu plus d’une heure : 25-16, 25-19, 25-14. Ainsi, les françaises ont su reprendre leur marche en avant et notamment les commandes dans leurs échanges. Portées par Lucile Gicquel, pointue de l’équipe de France, cette dernière a donné le tempo du jour. Avec ses 22 points, elle a réussi une grande majorité de ses actions offensives quand Héléna Cazaute était percutante au service. Actuellement à mi-parcours pour se qualifier au prochain championnat d’Europe, l’équipe de France se bat afin de décrocher cette fameuse place. Selon Lucile Gicquel, « le bilan de cette phase aller-retour est positif. Nous avons fait de belles choses malgré le peu de temps de préparation et nous aurons à cœur de prendre notre revanche contre la Hongrie la semaine prochaine. »

À partir de vendredi et jusqu’à dimanche, les Bleues seront en Hongrie afin de disputer la phase retour. Les rencontres prévues avec le Danemark, Israël, ainsi que le pays d’accueil permettront à l’équipe de confirmer les résultats du week-end dernier et de se qualifier pour l’Euro de Volley. Si la France continue sur cette lancée, elle validera son deuxième billet consécutif pour l’Eurovolley. Prévu du 18 août au 4 septembre 2021, il se déroulera en Serbie, en Croatie, en Bulgarie et en Roumanie. Malgré tout, l’équipe de France est consciente du travail à fournir au cours des 3 mois à venir et souhaite confirmer ses progrès réguliers depuis les trois dernières années. Le contexte sanitaire impose d’ailleurs un nouveau format à la discipline : le tournoi. Avec seulement 3 jours de préparation avec le groupe au complet pour cette phase aller, les joueuses vont devoir s’adapter à ce format plus intense et plus physique. En effet, Émile Rousseaux, entraîneur de l’équipe de France, explique que « l’état de forme des filles est très différent, nous n’avons eu que trois jours de préparation avec l’équipe au complet. » Ainsi, énormément de travail reste à faire autour de la connexion entre les réceptions et les attaques afin que les volleyeuses décrochent leur billet pour l’Euro 2021 le week-end prochain.

Lorraine Biava
Crédit photos : Icon Sport et
PAS ENCORE DE COMMENTAIRE...

PUBLIER UN COMMENTAIRE