Qualifications Euro Volley 2019 : La passe de 3 pour les Bleues

L’équipe de France féminine de volley s’est une nouvelle fois imposée pour son troisième match de qualification à l’Euro Volley 2019 face à la Géorgie. Comme face au Danemark et au Portugal, les tricolores n’ont concédé aucun set…

 

On ne change pas les bonnes habitudes. 3 sets à 0, c’est le tarif pour chaque adversaire de l’équipe de France de volley lors de ces qualifications pour l’Euro 2019. Et la Géorgie n’a pas dérogé à la règle, hier soir à Belfort. Pourtant, les Bleues n’étaient pas dans leur meilleur jour. L’entame de match a d’ailleurs été en faveur des visiteuses qui ont fait la course en tête jusqu’à mener 19 à 15. Mais la force de caractère des Françaises et leur adresse au servir leur a permis de renverser la tendance. Même scénario pour la deuxième manche où le bon début de set des Géorgiennes sera balayé par le jeu de service des tricolores. Enfin le troisième ne sera qu’une formalité où les joueuses d’Émile Rousseaux ne laisseront aucun espoir à leurs adversaires du jour (25-21, 25-22, 25-13). Heureux, mais pas comblé.

“Ce que nous avons fait jusqu’ici est au-delà de toute attente”

C’est ainsi que l’entraîneur belge se trouvait à l’issue de la rencontre. Car, si sur le plan comptable, c’est un véritable sans fautes, il a pu percevoir certaines lacunes au sein de son équipe. “Si on m’avait dit qu’on gagnerait trois fois 3-0 contre ces trois adversaires, je ne l’aurais pas cru. Après cette période de vache maigre, ce que nous avons fait jusqu’ici est au-delà de toute attente. Mais on a montré aussi notre fragilité. Heureusement que j’ai plusieurs filles qui ont un service canon. Aujourd’hui, on a pu être moyen dans les autres secteurs du jeu, c’était un match très moyen dans l’ensemble. Mais on a assuré l’essentiel avec le service. On a montré deux visages depuis le début, qu’on pouvait faire de belles choses, comme au Portugal, mais qu’on était aussi trop instable, trop fragile à certains moments”. Pour clôturer cet été, il va falloir retrouver samedi les Géorgiennes, à l’extérieur cette fois, dans leur salle de Tbilissi, pour le premier des matchs retour. Une rencontre qui, en cas de victoire, serait synonyme de qualification, au bout de quatre matchs seulement. Les coéquipières de Juliette Fidon ont dont un dernier coup de collier à fournir, afin de boucler cette campagne estivale avec l’esprit tranquille…

Maxime Charasse
PAS ENCORE DE COMMENTAIRE...

PUBLIER UN COMMENTAIRE