Ligue des Nations 2018 : Les Bleus font tomber le Brésil

Au Stade Pierre-Mauroy de Lille, les Français sont de nouveau parvenus à faire tomber le Brésil dans un match interminable (22-25, 25-20, 21-25, 25-22, 15-13). Une victoire pour son premier match des finales de cette Ligue des Nations 2018 qui présage de bonnes choses pour la suite…

 

Ils étaient près de 8 000 spectateurs venus assister à ce premier choc. Dans l’enceinte lilloise pour la première fois en configuration volley, les deux équipes ont fait le spectacle. Pourtant, les hommes de Laurent Tillie ont d’abord couru après le score, menés d’entrée de jeu (3-9), ce qui conduit le sélectionneur à procéder à son premier remplacement (Thibault Rossard pour Kevin Tillie). Malgré un net regain de forme, la France ne parviendra pas à effacer ce retard initial et le Brésil, sous la houlette d’un Wallace chirurgical (21 points en tout, à 59% en attaque), vire en tête (22-25). Les Bleus ne se laissent pas abattre pour autant et prennent le score d’entrée de second set, emmenés par leurs centraux Kevin Le Roux et Nicolas Le Goff (8 points chacun au final), un Jenia Grebennikov énorme en défense et un Earvin Ngapeth “exceptionnel dans le deuxième set”, selon son entraîneur Laurent Tillie. C’est d’ailleurs ce dernier qui clôt la manche sur son 15ème point (25-20).

Les Bleus ne lâchent rien

La partie de ping-pong reprend de plus belle, avec un troisième set d’abord à l’avantage des Bleus, ensuite des Brésiliens qui se détachent (12-16) et, malgré la perte de leur stabilisateur Mauricio Borges touché à la cheville droite, reprennent l’avantage (21-25). Mais, il était dit que les Français n’allaient rien lâcher et, portés par leur public, la variété du jeu de Benjamin Toniutti, les coups de massue de Stephen Boyer (25 points, à 58% en attaque) et Earvin Ngapeth (23 points), ils égalisent (25-22). Avant de faire la différence dans un tie-break très révélateur du collectif tricolore, puisque tour à tour, Le Goff et Le Roux au centre, Rossard d’un ace bienvenu, Boyer et Ngapeth aux ailes apportent leurs points, le mot de la fin revenant à Le Goff.

« Le public a répondu présent, ça nous a aidés »

Cette victoire est très encourageante pour les Bleus. Earvin Ngapeth, leader technique de cette équipe raconte sa vision du match à la fin de la rencontre : « On a commencé le match un peu crispés en jouant un peu petit bras, mais au fur et à mesure, on a commencé à trouver des solutions, on a livré un beau combat, on est super contents d’avoir gagné ce premier match. Le public a répondu présent, on est super heureux, il y avait du monde, beaucoup de bruit, ça nous a aidés ». avant d’ajouter avec un ton sérieux : « C’est beau, on joue devant notre public contre le Brésil, on gagne, mais c’est le premier match. Si demain les Brésiliens battent les Serbes 3-2 et que nous on perd 3-1 vendredi, on est dehors, donc rien n’est fait et il faut rester concentrés ». Les Français sont prévenus, aucun écart ne sera toléré…

Justin Teste
Crédit photo : Icon Sport
PAS ENCORE DE COMMENTAIRE...

PUBLIER UN COMMENTAIRE