Ligue AM : Présentation des quarts de finale aller

Après deux semaines d’arrêt, la LAM attaque ce week-end les Play-Offs. Tours, le leader de la saison régulière, devra se méfier de l’Arago de Sète, tandis que le champion sortant, Chaumont, retrouve Tourcoing, son bourreau en finale de la Coupe de France.

 

Leader de la saison régulière, Tours se lance dans l’aventure avec un désir farouche et une émotion particulière. D’abord, le club n’a plus été sacré champion depuis 2015, année du triplé Championnat-Coupe de France-Supercoupe, et il est clairement en quête de quelque chose de grand sur le sol français cette saison. Ensuite, le TVB veut saluer comme il se doit son coach, Cédric Enard, lequel quittera son poste à l’issue d’une seule année de collaboration. Mais il faudra dompter l’Arago de Sète, 8ème mais clairement revenu à de biens meilleures dispositions sur la fin de saison régulière.

Le tenant du titre, Chaumont, veut lui aussi boucler joliment l’histoire. Stephen Boyer, son attaquant star, MVP de la saison et qui s’en ira au printemps, devrait apporter toute son envie et sa puissance offensive au groupe de Silvano Prandi, qui retrouve sur sa route un adversaire redoutable et sans complexe : Tourcoing. Des Tourquennois qui attaquent la série avec le souvenir de son succès face CVB 52 en finale de la Coupe de France.

Le 3e, Paris, ouvrira le bal des Play-Offs ce samedi, à 17h15, devant les caméras de la chaîne L’Equipe. Finalement accueilli dans le Grand Huit, le Paris Volley, champion de France 2016, a bien l’intention de marquer son territoire. Et ce sera face à Montpellier. Pas toujours constante, l’équipe héraultaise a malgré tout réalisé une saison très correcte. Et même si les hommes d’Olivier Lecat n’ont pas pris un set aux Parisiens sur les deux matchs réguliers, ils ont terminé la saison sur trois succès de rang. Ils pourront également compter sur le bras foudroyant de Jean Patry, deuxième marqueur LAM de la saison.

Enfin, le dernier quart de finale opposera Ajaccio à Poitiers. Un duel serré en perspective entre deux équipes ayant terminé la saison régulière avec le même bilan (13 victoires/9 défaites). A première vue, Ajaccio est dans la bonne dynamique.Avec le bras de l’Argentin José Luis Gonzalez en attaque et la présence intimidante de l’excellent contreur canadien, Brett Dailey, au centre, le Gazelec a des atouts à poser. Mais Poitiers est armé aussi. Dans ses rangs, le meilleur marqueur du championnat, le pointu marocain Mohamed Al Hachdadi, capable de faire tomber la foudre. Avec à ses côtés le réceptionneur et gros serveur, Baptiste Geiler. Jamais aussi bien classé depuis son retour dans l’élite en 2015, Poitiers se verrait bien aller un peu plus loin cette fois-ci…

Le programme du samedi 7 avril :

17h15 – en direct sur La Chaîne l’Equipe : Paris (3ème) / Montpellier (6ème)
20h00 : Chaumont (2ème) / Tourcoing (7ème)
20h00 : Tours (1er) / Sète (8ème) à 20h

Le programme du dimanche 8 avril :

17h00 : Ajaccio (4ème) / Poitiers (5ème)

La rédaction

 

Crédit photo : Icon Sport
PAS ENCORE DE COMMENTAIRE...

PUBLIER UN COMMENTAIRE