08/15/2020

L’équipe de France féminine de volley en stage à Dinard

Dès aujourd’hui et jusqu’au 24 juillet, seize joueuses de l’équipe de France féminine de volley sont en stage à Dinard pour se remettre en condition physique.

 
L’équipe de France féminine de volley est réunie depuis aujourd’hui à Dinard, en Ille-et-Vilaine. L’entraîneur Émile Rousseaux a voulu ce stage qui va durer jusqu’au 24 juillet pour remettre les 16 joueuses convoquées en activité avant la reprise de leur saison en club en août. Les Bleues ne s’étaient pas retrouvées depuis leur élimination de l’EuroVolley 2019 et sont privées de compétitions depuis mi-mars. Parmi les seize joueuses présentes en Bretagne, neuf ont participé à l’EuroVolley 2019, cinq ont déjà connu les Bleus et deux font partie du groupe France Avenir 2024.

 

 

« Il n’était pas question de faire un stage si ça nous faisait prendre des risques sur le plan sanitaire », précise Émile Rousseaux. « À partir du moment où la situation s’améliorait et nous permettait des possibilités d’entraînement, je trouvais que dans la mesure où notre projet Génération 2024 est en construction, bien différent de celui des garçons, il fallait absolument faire quelque chose. Nous avons beaucoup de jeunes joueuses et nous ne pouvions pas nous permettre un été blanc dans l’état actuel de ce projet. Ce stage aura deux objectifs. Le premier, c’est d’évaluer le championnat d’Europe 2019, puisque c’est la première fois que l’on va se retrouver depuis le mois d’août. L’autre objectif est d’ordre physique. Les risques de blessures sérieuses sont importants, donc on s’est dit que si on pouvait ajouter un mois en amont au travail que vont faire les filles dans leurs clubs, ça peut nous permettre d’avoir moins de pots cassés en janvier lorsqu’auront lieu les deux tournois de qualification. » La Ligue européenne étant annulée, la prochaine compétition de l’équipe de France féminine sera les qualifications pour l’EuroVolley 2021 prévues du 7 au 17 janvier 2021.

Le groupe à Dinard
  • Passeuses : Nina Stojiljkovic (23 ans, Stade Français Paris-Saint-Cloud), Margaux Bouzinac (23 ans, Saint-Raphaël), Émilie Respaut (17 ans, IFVB) (puis Mahé Mauriat, 20 ans, Saint-Raphaël)
  • Libéros : Juliette Gelin (18 ans, Chamalières), Amandine Giardino (25 ans, Le Cannet), Manon Bernard (25 ans, Mougins)
  • Réceptionneuses/attaquantes : Héléna Cazaute (22 ans, Mulhouse), Juliette Fidon (23 ans, Rzeszow/Pologne), Odette Ndoye (27 ans), Amélie Rotar (19 ans, Venelles)
  • Pointues : Lucille Gicquel (22 ans, Conegliano/Italie), Julie Oliveira Souza (25 ans, Legionowo/Pologne)
  • Centrales : Leandra Olinga Andela (22 ans, Mulhouse), Amandha Sylves (19 ans, Nantes), Isaline Sager-Weider (31 ans, Cannes), Marie-France Garreau-Dje (28 ans, Venelles)

À lire aussi > Volley-ball : l’Avenir des Bleues passe par la Ligue A

Leslie Mucret
Crédit photo : Icon Sport
PAS ENCORE DE COMMENTAIRE...

PUBLIER UN COMMENTAIRE