Beach Volley World Tour : Bilan positif pour les Bleus à Montpellier

Pour le premier tour de compétition à Montpellier, les Bleus jouaient leurs derniers matchs de poules, primordiaux pour la suite du tournoi. Globalement, les tricolores ont obtenus des résultats encourageants et précieux pour l’avenir.

 

Neuf équipes engagées, quatre directement qualifiés, deux en barrages. Voilà le bilan français de ces phases de poules pour le FIVB Beach VolleyBall World Tour de Montpellier. Deux tiers des duos peuvent se retrouver en quarts de finale de ce tournoi, qui serait une performance plus qu’honorable. Et si, pour certains, cette première phase a été une simple banalité, pour d’autres il aura véritablement fallu cravacher pour ne pas se faire éliminer dès le début de la compétition.

Un duo féminin en quart, deux en barrages

C’est dans la poule A que les Françaises s’en sont le mieux sorties. Le duo Jupiter / Placette est le seul à être directement qualifié pour les quarts de finale. En battant les Suissesses Huber et Greber, elles parviennent à se hisser en tête de leur poule et éviter ainsi le match de barrage. Moins de réussite dans la poule B pour Nevot et Szewczyk, les deux françaises étant le seul binôme féminin éliminé lors de cette phase. Pour les deux poules restantes, les deux équipes tricolores terminent barragistes et joueront leur place dans les huit derniers lors de ce match à enjeu. Lusson et Longuet sont parvenues à éliminer les Suédoises Granberg et Winkberg pour se maintenir dans la course. La première Française nommée estime d’ailleurs « qu’après un début de compétition difficile, on sent qu’on monte en puissance et c’est de très bon augure pour la suite ». Enfin dans la poule D, nouvel affrontement franco-suisse qui cette fois-ci tourna à l’avantage des Helvètes, propulsant les Bleues Vieira / Guyot en barrage.

Triplé de leader chez les hommes

Cinq, quatre, trois… non ce n’est pas le début d’un compte à rebours. Juste le nombre d’équipes masculines engagées, suivies du nombre de poules dans lesquelles elles étaient répartis, pour finir avec le nombre de duos directement qualifiés pour les quarts de finales. Seul l’équipe Caravano / Loiseau est certaine d’être éliminée à l’issue de cette phase, terminant dernière de la poule D, où un autre binôme français s’est directement qualifié pour les quarts de finales. En effet, Olivier Barthélémy et Edouard Rowlandson (notre photo) étaient également présents dans cet unique groupe, où deux équipes tricolores étaient représentées. Et eux s’en sont mieux sortis avec une nouvelle victoire face à un duo suisse, leur garantissant la première place. Qualifiés donc, tout comme les paires Thiercy / Gauthier-Rat et Ayé / Krou dans les poules A et B. Enfin, le binôme Di Giantommaso / Silvestre est la seule équipe masculine à disputer le tour de barrage.

Maxime Charasse
PAS ENCORE DE COMMENTAIRE...

PUBLIER UN COMMENTAIRE