Michel Weber : « La pratique du sport universitaire est valorisée »

Jeudi, les équipes de basket et de football de l’IUT de Longwy ont disputé les finales du Championnat de France universitaire des IUT. Coordinateur du sport universitaire au sein de l’université, Michel Weber nous parle de ces finales.

 

Quel bilan dressez-vous de ces finales ?

C’est plutôt mitigé. Il s’agissait de formules de quatre équipes, avec demi-finales et finale. Nous terminons quatrièmes en football avec deux matches perdus. En basket, nous sommes arrivés jusqu’en finale, également perdue, nous terminons donc à la deuxième place. Nous disposions d’une belle équipe en basket, mais il nous manquait deux étudiants actuellement en stage. On n’est pas passé loin. En football, le niveau est assez relevé, nous perdons deux fois assez nettement, il n’y a pas grand-chose à regretter.

Justement, est-ce un casse-tête de composer une équipe chaque année, en connaissant les obligations des étudiants ?

Il est vrai qu’en IUT les études sont courtes, avec des périodes de stage, il y a donc pas mal de turnovers dans les équipes. Le niveau peut évoluer d’une année sur l’autre. L’an dernier nous terminions troisième en football, cette année quatrième, c’est comme ça. Les absences peuvent jouer, en basket la perte de nos deux joueurs a causé un manque de banc qui a été décisif dans le quatrième quart-temps de notre finale.

Qu’est-ce qui explique la dynamique de l’IUT en termes de performance ?

Il y a des années avec et des années sans, mais il est vrai que nous entretenons une certaine tradition de succès. Par le passé, nous avons été champions en football et en handball. Nous essayons tous les ans de bâtir de bonnes équipes avec l’ambition de sortir du niveau régional et inter-régional pour être représentés au niveau national. Depuis 1986, je travaille au développement du sport universitaire dans notre IUT, malgré un effectif assez réduit d’environ 600 étudiants. Cela fonctionne bien, tant au niveau compétitif qu’en sport de loisir.

De quelle manière l’implication des étudiants dans le sport universitaire est-elle valorisée ?

Déjà, il faut dire que la pratique du sport leur permet d’acquérir certaines valeurs, d’apprendre à s’intégrer dans un groupe, dans une équipe… Le sport peut les aider à développer leurs compétences professionnelles. Cette pratique du sport universitaire est valorisée durant les études par un bonus. Ce bonus sport correspond à des participations à des séances et à un engagement personnel dans l’année.

Propos recueillis par Olivier Navarranne

 

PAS ENCORE DE COMMENTAIRE...

PUBLIER UN COMMENTAIRE