Éric Perera : « Consolider nos recherches »

Les étudiants en master management du tourisme sportif à l’UFR STAPS de Montpellier vont présenter leur formation lors d’une journée « Rencontre sport tourisme et innovation » qui se déroulera le 10 avril au Palais universitaire de Veyrassi. L’occasion pour Éric Perera, responsable du master, de présenter ce cursus.

 

Quel est l’objectif de cette « Rencontre sport tourisme et innovation » ?

Chaque filière de l’UFR STAPS de Montpellier a une journée dédiée dans l’année pour exposer ses formations. L’événement du 10 avril a pour but de présenter les métiers de management du sport et de créer des liens avec les professionnels extérieurs à l’université et avec les anciens élèves. Les étudiants en master 1 management du tourisme sportif ont complètement la main sur le déroulé de la journée. Cette organisation, qui représente une unité d’enseignement, est un enjeu de leur formation.(Le programme)

Pourquoi mettre en place de telles journées ?

La direction tient à ces présentations des filières et trouve chaque année les ressources pour les organiser. Elles représentent une vitrine pour les formations de l’UFR STAPS et permettent de faire venir l’extérieur à l’université. Ces journées s’inscrivent dans une logique de réseau et d’insertion.
 

> Plus d’informations sur la “Rencontre sport tourisme et innovation”

 

Quelles sont les cursus proposés dans le management du sport à l’UFR STAPS de Montpellier ?

Nous proposons un parcours classique avec une licence, même si des étudiants peuvent être orientés vers des filières courtes, en DEUST ou en licence professionnelle. L’entrée de notre master management du tourisme sportif se fait uniquement sur sélection. Il débouche sur des métiers dans le secteur du tourisme où il faut allier activités physiques, loisirs et perspectives culturelles ou mettre le touriste dans une logique sportive, par exemple.

Combien d’étudiants suivent ce master ?

Vingt-cinq personnes sont inscrites en master 1 cette année scolaire. En septembre, nous allons faire passer l’effectif à 35, avec la fermeture du master management tourisme du sport à Nice. L’année dernière, nous avons reçu 300 dossiers de candidature. Nous recherchons des projets intéressants et sélectionnons les candidats dont les profils sortent de l’ordinaire.
 

> Plus d’informations sur le master management du tourisme sportif

 

Cette formation est-elle rare en France ?

Il existe quatre masters, depuis la fermeture de celui de Nice. Nous sommes bien identifiés dans le sud de la France. À l’UFR STAPS de Montpellier, nous proposons une spécificité dans les sciences sociales. Notre master professionnel allie sa formation à notre laboratoire Santésih (plus d’informations) et ses recherches sur la manière d’améliorer le quotidien des personnes en situation de handicap. Nous faisons de la formation par les travaux de recherches reliés au laboratoire.

Le master est-il bien identifié dans le paysage sportif héraultais ?

Notre force est de consolider nos recherches en plus de créer des réseaux. Nous valorisons le master par des publications, la sortie prochaine d’un livre et l’organisation d’un congrès « Corps, sport et nudité » en juillet prochain. Les professionnels s’impliquent à l’université en étant responsable de formation. Grâce à une page Facebook, nous mettons en relation nos étudiants actuels avec les anciens qui postent régulièrement des offres de stage et d’emploi.

Propos recueillis par Leslie Mucret
PAS ENCORE DE COMMENTAIRE...

PUBLIER UN COMMENTAIRE