Au cœur du marketing sportif avec l’ISEG Toulouse

Du 30 novembre au 4 décembre, les étudiants de 2e année de l’ISEG Toulouse organisent l’événement « Le marketing en sueur, les coulisses du sport ». Tout au long de la semaine, un riche programme 100% digital va permettre de réunir étudiants et entreprises.

 
Durant une semaine, l’ISEG Toulouse va être sur le pont. Du 30 novembre au 4 décembre, les étudiants de 2e année de l’école toulousaine organisent l’événement baptisé « Le marketing en sueur, les coulisses du sport ». « L’ADN de l’ISEG Toulouse est le projet », explique Laurent Martel, directeur de l’ISEG Toulouse. « Nos étudiants, de la 1ère à la 5e année, vont faire 500 heures de projets. Ces projets débutent dès la 1ère année autour de la culture, de la photo, de la vidéo, de la 3D, etc. Dès la 2e année, ils font des workshops, c’est à dire des cas concrets avec des entreprises, des start-ups et des associations. Nous leur demandons également de créer deux semaines d’événements, l’une portant sur les nouvelles tendances du marketing, l’autre sur la publicité et la communication. » C’est donc le marketing qui est au cœur de ce premier événement de l’année, que les étudiants préparent depuis la mi-septembre. « Pour ce qui est des intervenants, nous avons eu beaucoup de retours positifs. Les entreprises du secteur que nous avons choisi sont prêtes à partager avec les étudiants leur quotidien, leurs missions et leurs perspectives », se réjouit Jean-Baptiste Bazire, étudiant en charge de l’événement à l’ISEG Toulouse.
 

 
« Les étudiants vont pouvoir mettre les mains dans le cambouis en organisant un événement de A à Z », poursuit Laurent Martel. « Ce sont eux qui prennent les contacts, qui mettent en place la logistique, qui font la communication, qui s’occupent de l’accueil… Par la suite, ils vont pouvoir garder des contacts avec les entreprises qui sont invitées en vue d’un stage, d’une alternance, voire d’un job. » Pour l’ISEG Toulouse, ce type d’événement représente une opportunité en or pour ses étudiants. « Cette semaine va être un excellent outil pédagogique pour montrer la difficulté d’organiser ce type d’événement. Je pense que les étudiants peuvent en retirer beaucoup de choses. Ces étudiants vont pouvoir avoir des contacts productifs avec les entreprises, et je pense aussi que cet événement permet de faire parler de l’ISEG d’une autre façon en communiquant autour du travail des étudiants. » Un travail qui sera pleinement mis en valeur, malgré la situation sanitaire actuelle. « Le système de conférence a pris le pas du fait de la crise liée à la Covid-19. Il n’est jamais simple de faire face à ce type de situation et d’adapter un événement prévu en physique en 100% digital. Nous sommes malgré tout heureux du programme que nous allons avoir, nous avons réussi à mettre en place. » Un programme riche qui va donner lieu à des échanges productifs.
 

Olivier Navarranne
Crédit photo : ISEG Toulouse
PAS ENCORE DE COMMENTAIRE...

PUBLIER UN COMMENTAIRE