Le Japon à l’heure des Landes

Lundi 24, mardi 25 et mercredi 26 septembre, l’équipe #WESURF20-24 accueillait une délégation d’étudiants japonais venue de l’Université de Tsukuba dans le but d’échanger, partager et s’inspirer des différentes cultures et héritage surf du mouvement olympique.

 
Le programme bien rempli de ces trois journées a permis aux étudiants japonais de se familiariser avec la culture, les acteurs locaux et la région landaise, terre de sport. Côté sportif, les étudiants japonais ont eu le plaisir de tester les fameuses vagues de la plage des Bourdaines (spot des récents Championnats de France Master) encadrées par le Comité départemental et le Surf Club de Seignosse, Lou Surfou. Ils ont également eu l’opportunité de s’essayer à la pelote basque au Club Jaï Alaï à Hossegor. Une expérience leur permettant de découvrir un peu plus la culture sportive landaise.
 
Accompagnée de l’équipe #WESURF20-24, la délégation a rencontré la Fédération Française de Surf et le CREPS de Bordeaux-Aquitaine (Centre de Ressource, d’Expertise et de Performance Sportive) pour un temps de travail autour du double-projet des athlètes en France : comment concilier scolarité et haut niveau. Ce rendez-vous présentait les différents cadres proposés par le mouvement sportif : section sportive, pôle Espoir, pôle France ainsi que la préparation olympique assurée par la FFS. Enfin les étudiants nippons sont allés visiter le CERS, premier centre européen de rééducation sportive, en présence de son Directeur Général, Yves Barbreau.
 
La forte houle landaise ayant eu raison d’une longue session de surf, l’EuroSIMA (Association Européenne de l’Industrie du Surf) en partenariat avec #WESURF20-24 ont organisé un temps d’échange entre les étudiants français (Master Ingénierie des Action Sports, Université de Bordeaux) et la délégation japonaise. Le but de cette table ronde était que les étudiants japonais présentent leur parcours, leur université, leur Master (« Développement international et de la paix par le sport »), mais également leur lien avec la candidature de Tokyo 2020. Les étudiants japonais en ont profité pour présenter les campagnes menées par les territoires japonais pour accueillir les épreuves de surf en 2020. Ils sont notamment revenus sur les avantages et points forts d’Ichinomyia, finalement retenus.Ces échanges ont permis de répondre à de nombreuses interrogations des étudiants qui partagent tous la même passion pour le sport.
 
Ces 3 jours d’échange, de partage et de découvertes culturels renforcent l’engagement international de #WESURF20-24. Ces coopérations internationales sont en phase avec valeurs de l’olympisme et le sport universel. L’héritage de la candidature landaise se construit grâce à ces échanges de savoirs. Le Pérou, et la ville de Punta Hermosa, sera la prochaine nation à apporter sa contribution au projet #WESURF20-24 lors du prochain Pro France.
 

Olivier Navarranne
Crédit photo : WESURF20-24
PAS ENCORE DE COMMENTAIRE...

PUBLIER UN COMMENTAIRE