Le Mans au rythme des 24 heures

Les 15 et 16 juin, 60 équipages ont rendez-vous sur le circuit de la Sarthe pour la 87e édition des 24 heures du Mans. Un événement indémodable dont le plateau 2019 s’avère particulièrement fourni.

 

Qui pour succéder à Toyota en 2019 ? L’an passé, le constructeur nippon avait mis fin à huit années de domination allemande grâce à Fernando Alonso, Sébastien Buemi et Kazuki Nakajima. Le trio, de retour cette année, est le favori logique à sa propre succession. L’équipage tenant du titre devra tout de même se méfier de l’autre Toyota, pilotée par Mike Conway, Kamui Kobayashi et José María López. Cette catégorie LMP1, la principale des 24h du Mans, verra concourir d’autres noms bien connus du monde du sport automobile : Stoffel Vandoorne, Andre Lotterer, Bruno Senna, Stéphane Sarrazin ou encore Sergey Sirotkin. Du côté des autres catégories, Sébastien Bourdais, Giancarlo Fisichella, Paul Di Resta et Mathias Lauda seront notamment de la partie.

Une âpre sélection

Retenir les bons candidats, établir une liste, une chose extrêmement difficile. « Le nombre était conséquent, mais aussi et surtout parce que la qualité des différents candidats était vraiment très importante et qu’il devenait difficile de trouver des éléments faisant la différence », explique Pierre Fillion, président de l’Automobile Club de l’Ouest, organisateur de l’événement. « Nous avons minutieusement et scrupuleusement analysé les dossiers. Nous avons privilégié l’intérêt sportif et technologique des dossiers, l’attrait pour les fans, le public et les médias, et nous avons également voulu récompenser la fidélité des candidats. » L’ACO a ainsi prit son temps avant de dévoiler son plateau 2019, particulièrement riche et fourni en pilotes d’exception.

Départ à 15h le 15 juin

Les équipages engagés effectueront leurs premiers tours de roues le mercredi 12 juin à l’occasion des essais libres. La première séance de qualifications aura également lieu le mercredi, en nocturne. Les deux séances suivantes sont programmées le jeudi 13 juin. Puis, le samedi 15 juin, place au warm-up, quelques heures seulement avant le déclenchement du chronomètre de ces 24 heures du Mans. Dès 15h, les équipages s’élanceront pour une journée sur ce circuit mythique de la Sarthe, aussi appelé circuit des 24 heures.

Par Olivier Navarranne
Crédit photo : Xpb / Icon Sport
PAS ENCORE DE COMMENTAIRE...

PUBLIER UN COMMENTAIRE