SPORTMAG.fr
En ce moment

Sébastien Breton : « Une consommation de fromage en hausse de 50 % »

L. Madelon / AFTAlp
Quel est l’impact économique des sports d’hiver sur la consommation de fromages savoyards ? Analyse avec Sébastien Breton, directeur de l’Aftalp.

 
Huit ! Ils sont huit fromages savoyards protégés par les labels d’Appellation d’origine protégée (AOP) et d’Indication géographique protégée (IGP), garanties pour le consommateur que les produits sont bien fabriqués localement sur un territoire défini. Ces produits du terroir, si emblématiques des Alpes françaises, sont l’abondance, le beaufort, le chevrotin, l’emmental, la raclette, le reblochon, la tome des Bauges et la tomme de Savoie. Un patrimoine régional défendu depuis 1997 par l’Association des fromages traditionnels des Alpes savoyardes (Aftalp).

Un chiffre d’affaires estimé à 310 millions d’euros

« On rassemble toute la filière : producteurs, transformateurs, affineurs… Ce qui représente 2 000 exploitations (dont 300 ateliers de transformation à la ferme) et 60 fromageries collectives (coopératives, artisans, …) », détaille Sébastien Breton, directeur de l’Aftalp, qui ajoute : « On doit gérer la protection des fromages et les défendre contre les usurpations ; faire leur promotion par des actions de communications; assurer l’accompagnement des opérateurs… » Et le travail ne manque pas dans une filière dont le chiffre d’affaires est estimé à 310 millions d’euros annuels pour 36 800 tonnes de fromages AOP-IGP fabriqués par an, soit 15 % de la production française et 1,5 % de la production de lait nationale. Pour 4 600 emplois directs : fromageries, exploitations agricoles, affinage, services techniques directs…

> Découvrez notre deuxième édition Auvergne-Rhône-Alpes

Et forcément, la saison des sports d’hiver représente un pic de ventes considérable avec l’afflux de 10 millions de personnes en moyenne chaque hiver dans les montagnes françaises. « En hiver, on observe une consommation en hausse de 50 % de nos fromages, notamment le reblochon », affirme Sébastien Breton. Des touristes attirés par cette gastronomie locale tournée autour du fromage et particulièrement bien adaptée aux froides températures hivernales : fondues, tartiflettes, raclettes…

Des actions pour faire découvrir les fromages

Par ailleurs, de nombreuses actions sont organisées pour faire connaître les fromages locaux aux visiteurs de passage, comme la Route des fromages : 70 sites alpins ouverts au public dans lesquels les touristes peuvent rencontrer les producteurs fermiers, visiter des ateliers de transformation… « On fait en sorte que les touristes repartent avec des images de véracité sur la fabrication de nos produits, en consomment chez eux, effectuent du bouche-à-oreille dans leur entourage… On note par exemple des consommations de nos fromages assez importantes au Benelux et en Allemagne », conclut Sébastien Breton.

Plus d’informations sur www.fromagesdesavoie.fr

Par Aymeric Blanc

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *