La Cime de Caron, l’une des plus belles vues des Alpes

Gros plan sur « La Cime », une nouvelle piste géante inaugurée cet hiver par la station de Val Thorens.

 

Cinq mois : c’est le temps qu’il aura fallu à la SETAM (Société d’exploitation des Téléphériques Tarentaise Maurienne) pour construire « La Cime ». Il faut dire que cette nouvelle piste de ski est très ambitieuse avec son départ situé à 3 200 mètres d’altitude au sommet de la Cime de Caron, qui en fait l’un des démarrages de piste les plus élevés des Alpes. Les travaux ont commencé par du déneigement en juin avant d’attaquer la roche avec une pelleteuse de 70 tonnes et un bulldozer de 88 tonnes. Une véritable performance technique, car la piste, creusée sur la crête du massif, mesure par endroit à peine huit mètres de large, avec le vide de chaque côté. « Du coup, on a travaillé avec des gens locaux très expérimentés parce qu’il fallait avoir le cœur bien accroché ! En effet, par le passé, il m’est déjà arrivé d’avoir un conducteur arrêtant la machine pour rentrer à pied chez lui en lançant : « Je ne vais pas plus loin ! » », raconte Jérôme Grellet, le directeur général de la Setam. Alors, pourquoi une nouvelle piste à Val Thorens ?

Une palette enrichie

« Ce domaine se situant en haute altitude, on avait uniquement des pistes rouges et noires. Résultat, pour avoir accès au panorama du sommet, les skieurs moins expérimentés nous reprochaient d’être obligés de monter et redescendre en téléphérique, car ils n’avaient pas de pistes adaptées. On a donc voulu une piste bleue ouverte aux skieurs moins aguerris pour leur permettre d’avoir accès à la Cime de Caron et redescendre tranquillement jusqu’à Val Thorens. Ça enrichit notre palette de services », explique Jérôme Grellet, avant d’ajouter : « Par contre, comme cette piste passe sur une ligne de crête assez étroite, nos moniteurs nous ont fait remarquer que des « petits » skieurs pourraient être impressionnés par le vide et se sentir mal à l’aise. On a donc opté pour la prudence et on a décidé de la laisser en rouge pour le démarrage. »

Un panorama exceptionnel

La nouvelle piste répond aussi à l’arrivée d’une télécabine à grand débit qui va partir de la commune d’Orelle et monter directement jusqu’au sommet de la Cime de Caron. « Du coup, on va avoir plus d’affluence au sommet et il nous fallait des pistes pour bien répartir les clients. » Surtout que « La Cime » offre une vue extraordinaire à son point de départ : « C’est l’une des plus belles vues des Alpes. Avec un panorama exceptionnel, à 360 degrés. Vous voyez tout, du Mont Blanc à la chaîne des Aravis. » Au final, « La Cime » mesure 3,2 kilomètres de long pour 570 mètres de dénivelé et permet d’accéder ensuite directement au front de neige de Val Thorens, à 2 300 mètres d’altitude, soit 900 mètres de dénivelés possibles uniquement par piste bleue.

1,2 million d’euros

C’est le montant de l’investissement nécessaire à la construction de « La Cime » et déboursé par la SETAM, même si une partie de son capital appartient au département de la Savoie.

Par Aymeric Blanc
Crédit photo : T. Loubere / OT Val Thorens
PAS ENCORE DE COMMENTAIRE...

PUBLIER UN COMMENTAIRE