SPORTMAG.fr

Sport scolaire : Quand école rime avec football

DR

Le football à l’école est en pleine progression depuis cinq ans, notamment grâce au lancement de plusieurs opérations. Plus d’explications avec Brigitte Henriques, vice-présidente déléguée de la Fédération française de football, et Florian Bechon, Chef de projet Football Scolaire au sein de la Direction technique nationale de la FFF.

 

Sport numéro un en France, le football n’occupe pas le même rang dans le milieu scolaire. Des disciplines comme le cross, le handball ou encore le badminton sont en effet bien plus pratiquées par les élèves. Dans ces sports, les fédérations travaillent de pair avec les fédérations scolaires depuis de très nombreuses années, alors que cette ambition n’est apparue que plus récemment du côté de la Fédération française de football. « Des dispositifs avaient été mis en place à l’occasion de la Coupe du monde 1998 et de l’Euro, mais ils n’avaient pas perduré au niveau national », explique Brigitte Henriques, vice-présidente déléguée de la FFF. « Dans notre programme 2012-2016, nous avons souhaité donner une place importante au football à l’école. Dès 2011, nous avons ainsi signé une convention avec l’Éducation nationale afin de relancer les dispositifs créés auparavant, mais avec une impulsion nationale et des moyens importants de mises en œuvre ».

« Le Football des Princesses » comme lancement

C’est notamment de cette volonté qu’est née l’opération « Le Football des Princesses », un dispositif permettant de promouvoir la pratique du football auprès des écoliers et des collégiens. « Sur les trois années de cette opération, nous avons réussi à mobiliser environ 1 500 écoles primaires », révèle Florian Bechon, Chef de projet Football Scolaire au sein de la Direction technique nationale de la FFF. « Dans ce dispositif, douze séances de pratique étaient programmées avec du matériel mis à disposition des écoles primaires par la FFF. Les leçons pédagogiques étaient fournies aux enseignants, ainsi qu’un concours artistique qui permettait chaque année à quatre classes lauréates de se rendre 24 heures à Clairefontaine, soit avec l’équipe de France féminine, soit avec l’équipe de France masculine. Cette opération a recueilli un grand succès auprès des élèves et de leurs établissements, et nous a véritablement permis de relancer la machine du football à l’école ».

> Vous souhaitez en savoir plus ? Découvrez la suite de l’article dans notre version numérique !

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *