Plein air et découverte au programme de l’UNSS Pyrénées-Atlantiques

Tout miser sur les activités en plein air. L’UNSS 64 n’a pas arrêté de fonctionner avec la Covid-19. En effet, tout a été organisé pour que les activités proposées perdurent tout en ayant un objectif : faire découvrir aux jeunes leur département.

Seul mot d’ordre pour Franck Dufour, directeur UNSS des Pyrénées-Atlantiques : s’adapter. Devant
l’obstacle Covid, la pratique du sport a dû se réorganiser. « Nous n’avons pas arrêté ! Nous avons
continué nos activités sans que nos élèves se croisent et qu’il y ait des brassages avec d’autres établissements. Devant certaines obligations, nous avons décidé de nous focaliser sur du plein air. Nous étions déjà sur cette dynamique, il y a une certaine forme de continuité. »
Compétitions inter établissements et accès aux gymnases interdits, l’UNSS 64 se focalise alors sur des activités d’hiver et de pleine nature. Ski, courses d’orientation, raids et même surf, les activités proposées ne sont pas dites « traditionnelles » mais récoltent un franc succès. « Nous sommes à 9000 licenciés sur le 64. L’an dernier, à la même période, nous étions 11 500, l’effet Covid ne nous a pas grandement impacté. On résiste ! », poursuit le directeur.
Les activités se multiplient mais l’organisation a changé. Avant cette période d’incertitude, l’UNSS
proposait des projets préconçus et c’était les établissements qui décidaient s’ils s’y rendaient ou pas
mais l’affluence était toujours là. Aujourd’hui, « l’UNSS fait du sur-mesure » comme le caractérise Franck Dufour. « Maintenant avant de proposer un projet, je dois prendre les garanties que les établissements acceptent que leurs élèves se déplacent, qu’ils rencontrent des élèves d’autres collèges ou lycées. Nous créons les projets directement avec les établissements. »

 

 

Les activités proposées par l’UNSS 64 s’inscrivent dans la découverte du territoire. Grâce aux compétitions et aux différentes activités, les lycéens et collégiens sont amenés à découvrir des territoires ruraux de leur département. Cette spécificité permet à l’UNSS 64 de travailler en collaboration avec le Conseil départemental des Pyrénées-Atlantiques. « Par exemple, à Béarn, ce sont dix bus qui sont utilisés pour des activités de découverte de la montagne », se réjouit le directeur départemental. Au total, l’UNSS 64 c’est plus de 150 lycées et collèges pour 360 professeurs. C’est aussi le département avec le plus de filles licenciées par rapport au pourcentage total de pratiquants (44%). Pour Franck Dufour, ces chiffres sont logiques : « cette féminisation de l’UNSS dans notre département est liée à la promotion des activités de pleine nature non genrées. »

Arthur Glory
Crédit photo : Icon Sport
PAS ENCORE DE COMMENTAIRE...

PUBLIER UN COMMENTAIRE