Monistrol-sur-Loire toujours plus haut

Lors des championnats du monde ISF scolaires d’escalade à Aubenas, le Lycée Léonard de Vinci de Monistrol-sur-Loire (Haute-Loire) a décroché le titre en sport partagé. Une aventure extraordinaire.

 

Personne n’attendait ça… pas même eux. « Ils ne pensaient pas faire des championnats départementaux, régionaux, ni les championnats de France et encore moins les championnats du monde. C’était même inattendu pour moi, car quand j’ai monté l’équipe, je ne savais pas qu’il y avait les championnats du monde », explique Jean-Philippe Pailha, enseignant d’EPS en charge de l’association sportive de l’établissement. Pourtant, en mai dernier, lors des championnats du monde ISF d’escalade organisés à Aubenas, Cléo Liotard, Léa Crocfer, Guillaume Bellet et Victor Girardon sont devenus les tout premiers champions du monde scolaires d’escalade dans la catégorie sport partagé.

Une équipe extrêmement soudée

« En général, en lycée, nous avons du mal à avoir des équipes en sport partagé. Cette année, j’ai pu récupérer deux élèves de seconde qui se sont mis à l’escalade à l’occasion d’un atelier que je propose le lundi soir. Cela nous a permis de constituer une équipe », confie Jean-Philippe Pailha. Tout au long de l’année, cette équipe a progressivement franchi les échelons pour finalement se qualifier pour ces Mondiaux à Aubenas et y triompher. « Faire partie d’un groupe, de l’association sportive et participer à des compétitions leur est énormément bénéfique. Ils ont réussi à se dépasser, ils sont allés au-delà de ce qu’ils pensaient pouvoir faire. Rien que ça, c’était déjà une victoire. La compétition leur a amené beaucoup de confiance en eux et de la reconnaissance. »

Un titre à défendre dans deux ans

Des élèves qui grimpent en escalade, mais pas seulement : la pratique sportive a aussi des effets extrêmement positifs sur leur scolarité. « Je pense à Guillaume qui a repris pied au niveau des cours, grâce à la valorisation apportée par l’association sportive et la pratique de l’escalade », révèle Jean-Philippe Pailha. « Dans deux ans, Cléo et Guillaume devraient être en Terminale, ils pourraient donc être en mesure de défendre leur titre. Guillaume a d’ores et déjà affirmé qu’il voulait être là dans deux ans pour gagner à nouveau. Ce serait extraordinaire. » Ce serait une cerise de plus sur le gâteau déjà bien fourni du Lycée Léonard de Vinci, également titré grâce à Malou Benetton en statut « invitée fille » et Louna Vallon, désormais jeune officielle de niveau international.

Par Leslie Mucret
PAS ENCORE DE COMMENTAIRE...

PUBLIER UN COMMENTAIRE