Le CROS Région Sud mobilise autour du label Génération 2024

Pendant la Semaine olympique et paralympique, le CROS Région Sud a participé au titre du COPIL Génération 2024 au regroupement des référents des établissements scolaires labellisés en 2019. Retour sur la manifestation avec Alexia Ysnel, chargée de mission éducation et formation.

 

Qu’avez-vous organisé lors de la Semaine olympique et paralympique ?
Le CROS Région Sud a co-organisé avec les rectorats d’Aix-Marseille et de Nice, le rassemblement des établissements scolaires labellisés Génération 2024 au CREPS de Boulouris, près de Saint-Raphaël, le 4 février. Il y avait une cinquantaine de participants, des chefs d’établissements ou des membres des équipes pédagogiques, et d’autres représentants des services académiques de l’Éducation nationale. La matinée a été consacrée à un temps institutionnel où il a été rappelé les objectifs et les enjeux du label à travers les interventions des référents rectoraux IA IPR EPS, du CROS, de l’UNSS ou encore de la Direction régionale de la jeunesse, des sports et de la cohésion sociale (DRJSCS). L’après-midi, les ateliers ont eu pour objectifs d’accompagner les établissements dans leur projet à long et moyen termes, menés par les référents régionaux en binômes avec les partenaires du CROS et de la DRJSCS. Nous avons présenté la boîte à outils pédagogiques disponible en ligne sur notre site. C’était notre deuxième rassemblement après celui de 2019. C’est une volonté des référents et de l’Éducation nationale afin que les démarches et les enjeux du label soient partagés.

 

 

En quoi consiste ce label exactement ?
Le label Génération 2024 n’est pas juste un projet de l’équipe EPS, il implique l’ensemble de l’établissement. Il donne la possibilité à l’équipe enseignante de s’appuyer sur les Jeux olympiques et le sport comme support pédagogique dans toutes les matières.

 

Quels sont les projets déjà avancés dans le cadre de « Génération 2024 » ?
Au cours de la matinée au CREPS de Boulouris, deux témoignages ont été apportés, dont celui du collège Gyptis à Marseille qui a contribué à la réalisation d’un clip de la web-série « La minute génération 2024 » sur les valeurs de l’olympisme. En outre, deux élèves du Conseil académique de la vie lycéenne (CAVL) de Nice ont exposé le projet d’organiser, le 7 mai prochain, un événement « Ensemble créons 2024 » où des délégations de 5 élèves venues des lycées de la Région participeront à des ateliers sportifs et artistiques.

 

 

Sur votre territoire, combien d’établissements scolaires sont labellisés « Génération 2024 » ?
En tout, 92 établissements scolaires sont labellisés dans la Région Sud, 37 en 2018, puis 55 en 2019. La campagne 2020 a été lancée lors de la Semaine olympique et paralympique. La communication est assurée par l’Éducation nationale, mais le CROS peut accompagner les établissements qui répondent au cahier de charges, une nouvelle fois grâce à la boîte à outils.

 

Quels autres événements ont eu lieu sur votre territoire lors de la Semaine olympique et paralympique ?
De nombreux établissements scolaires ont organisé des animations pendant toute la semaine. Les CDOS concernés les ont accompagnés en fonction des demandes. Un groupe d’étudiants en L3 option management du sport au STAPS d’Aix-Marseille Université (AMU) a organisé toute la semaine des expositions, des quizz, des conférences sport et un tournoi de basket fauteuil, soutenu par le CROS, l’AS AMU et la Ligue Sud du sport universitaire. De son côté, l’USEP 13 a organisé le 4 février le “Festival des pratiques partagées”, qui vise à promouvoir l’intégration des personnes en situation de handicap. Par ailleurs, le CDOS des Bouches-du-Rhône et le CDOS du Var ont signé une convention de partenariat avec la Direction des services départementaux de l’Education nationale dans le cadre de Génération 2024.

Propos recueillis par Leslie Mucret
Crédit photos : CROS Région Sud et MGEN
PAS ENCORE DE COMMENTAIRE...

PUBLIER UN COMMENTAIRE