L’Agence nationale du Sport soutient les élèves de la Génération 2024

À l’occasion de la réunion de son conseil d’administration, et en lien avec le comité d’organisation Paris 2024, l’Agence nationale du Sport a validé la distribution de kits sportifs et pédagogiques aux écoles engagées dans le dispositif « 30 minutes d’activité physique quotidienne ».

Ces kits gratuits pourront être accompagnés d’initiations à des disciplines olympiques et paralympiques proposées par Paris 2024 et réalisées en partenariat avec des clubs sportifs locaux. Ce soutien collectif à l’action des ministères en faveur de l’activité physique et sportive à l’école primaire, co-financé à parité par l’Agence nationale du Sport et Paris 2024, constitue une réponse à l’enjeu de lutte contre la sédentarité des enfants et vise à rendre la Génération 2024 plus active et en meilleure santé. Le dispositif 30 minutes d’activité physique quotidienne (APQ) se distingue et est complémentaire de l’éducation physique et sportive (EPS), discipline d’enseignement obligatoire, et du sport scolaire organisé à l’école élémentaire par l’USEP et l’UGSEL. Il vise à ce que tous les élèves, quelle que soit leur condition, puissent atteindre la recommandation de l’OMS pour la santé des enfants : au moins 60 minutes d’activité physique par jour, à l’heure où 87% des adolescents français n’atteignent pas cette recommandation et où 20% d’entre eux sont en surpoids.

En complément du kit sportif, Paris 2024, en collaboration avec l’USEP, proposera une initiation gratuite à une discipline olympique ou paralympique aux écoles labellisées Génération 2024 qui ont signé une convention avec un club sportif de proximité dans le cadre du label. Cette initiation, qui sera réalisée durant un cycle de 6 semaines en partenariat avec des éducateurs du mouvement sportif local, agréés par les services de l’éducation nationale, se déroulera dans le cadre du projet sportif de l’école. Ce dispositif s’inscrit dans le cadre des conventions signées par de nombreuses fédérations avec le MENJS, l’USEP, le CNOSF et le CPSF. Dans la perspective de l’organisation des Jeux, c’est aussi une occasion de faire découvrir des disciplines olympiques et paralympiques parfois méconnues.

Olivier Navarranne
Crédit photo : Icon Sport
PAS ENCORE DE COMMENTAIRE...

PUBLIER UN COMMENTAIRE