La percée du rugby dans la Nièvre

Le service départemental de l’UNSS Nièvre va organiser à Nevers les championnats de France de rugby, catégorie cadets établissement. Près de 300 jeunes vont se disputer le titre national dans un département où le ballon ovale revient au premier plan.

 
Près de 300 jeunes rugbymen vont se disputer le titre de champion de France UNSS cadets établissement à Nevers du 27 au 29 mai. Ils évolueront dans le stade le Pré Fleuri (photo), l’antre de l’Union sportive olympique nivernaise Nevers rugby qui évolue actuellement en Pro D2. « Nous avons voulu avoir un lieu unique pour tous les matchs avec des tribunes pour que les participants qui ne jouent pas puissent regarder, et des terrains annexes pour que les équipes puissent s’entraîner », détaille Denis Rousseau, directeur départemental de l’UNSS Nièvre.

Favoriser les rencontres

La réception des 16 équipes se fera le lundi 27 mai. Les jeunes rugbymen et leurs accompagnateurs seront hébergés en bungalow, tous dans le même village vacances. « Regrouper tout le monde sur le même site facilite la transmission d’informations et favorise les rencontres », relève Denis Rousseau. La restauration se fera quant à elle au stade. Après deux jours de compétitions, les finales se joueront l’après-midi du mercredi 29 mai. « Une trentaine de professeurs d’EPS sont à l’organisation avec une dizaine de jeunes officiels du cru, qui s’occuperont aussi de l’arbitrage et des reportages », détaille le directeur départemental.

Le rugby au premier plan

Le service départemental de l’UNSS Nièvre organise pour la première fois un championnat de France de rugby. « Depuis 10 ans que je suis directeur, nous avons toujours changé de sport », raconte Denis Rousseau. Le ballon ovale connaît actuellement une forte percée dans le département, en grande partie grâce à l’USON bien placée dans la lutte pour monter en Top 14. « Le club de Nevers créé un engouement sportif qu’il n’y avait pas eu dans la ville depuis la disparition du football il y a quarante ans », souligne le directeur. Cette résurgence du rugby est aussi visible dans les établissements scolaires. « On espère que nos cadets, qui ont un bon niveau, seront qualifiés et pourront tenter de remporter le titre national », avance le directeur départemental. L’UNSS compte aussi mener des actions pour encourager la pratique féminine du rugby en avril et mai. « Ces championnats de France marqueront le point final de ces animations. » Les élèves des écoles primaires à proximité sont aussi conviés, toujours dans l’optique de promouvoir le rugby.

Par Leslie Mucret

 

PAS ENCORE DE COMMENTAIRE...

PUBLIER UN COMMENTAIRE