La Normandie mobilisée autour des Gymnasiades 2022

Outre la Région, Normandie 2022 a bénéficié du soutien de nombreux acteurs politiques du territoire normand. Un territoire qui entend profiter de l’impact de l’organisation de ce rendez-vous majeur.

 

Joël Bruneau – Maire de Caen

« Voir les Gymnasiades de retour en Normandie est une grande joie. En effet, Caen avait déjà accueilli cet événement en 2002. Depuis, les Gymnasiades ont encore grandi et sont devenues un véritable grand rendez-vous international. Nous sommes donc très heureux d’être à nouveau terre d’accueil pour les différentes compétitions, mais aussi pour des rendez-vous culturels intégrés à l’événement. Pour Caen, accueillir les Gymnasiades est clairement un moyen de faire rayonner la ville et de promouvoir le sport à l’école et le sport de haut niveau auprès de la population. J’ai pour objectif de permettre à Caen d’accueillir chaque année une compétition internationale de haut niveau et ce sera donc le cas en 2022 avec ces Gymnasiades. Deux ans avant les Jeux olympiques et paralympiques de Paris, ce sera aussi l’occasion de montrer la volonté de la ville de Caen de participer pleinement au rendez-vous de Paris 2024. Caen a obtenu le label « Terre de Jeux » et nous sommes candidats afin de devenir base-arrière concernant la préparation des athlètes sur de nombreuses disciplines. »

 

Philippe Augier – Maire de Deauville

« Deauville est l’une des quatre villes qui vont accueillir cet événement de dimension internationale. Nous sommes très fiers d’être partie prenante sur ces Gymnasiades, Deauville sera notamment mobilisée sur l’hébergement, la restauration et l’organisation de plusieurs épreuves. Soutenir l’organisation des Gymnasiades en Normandie est rapidement apparu comme une évidence. En effet, cela fait plus de quinze ans que le sport est l’une des priorités de la politique que je développe. À mes yeux, le sport est un outil essentiel de transmission des valeurs comme le goût de l’effort, la discipline, le dépassement de soi ou encore le respect des autres. Depuis plusieurs années, nous avons aussi lancé une politique d’investissements dans les équipements sportifs. Cela nous a permis d’accueillir des événements internationaux, dont les Gymnasiades en 2022. Cet événement s’inscrit également dans notre volonté d’avoir une vraie dynamique sportive en vue de Paris 2024. Deauville a obtenu le label « Terre de Jeux » et souhaite devenir base-arrière sur des disciplines comme l’équitation, le basket, le handball, le football ou encore les sports de combat. »

 

Kader Chekhemani – Adjoint aux sports de la Ville de Rouen

« Nous souhaitions que Rouen s’inscrive pleinement dans cet événement. Nous n’avons donc pas hésité une seconde au moment de soutenir la candidature de la Normandie pour ces Gymnasiades. Notre ville a toute sa place dans ce type d’événement, Rouen peut apporter sa dynamique sportive, mais aussi ses infrastructures de qualité. Nous allons accueillir plusieurs disciplines majeures de ces Gymnasiades, ce sera l’occasion pour la ville d’être en fête et de vivre au rythme de la jeunesse venue du monde entier. Cet événement permettra ainsi de participer à la promotion de la ville de Rouen, mais aussi d’être un premier pas à deux ans des Jeux olympiques et paralympiques de Paris 2024. Rouen ne se situe qu’à 1h30 de Paris, notre ambition est donc de devenir base-arrière sur de nombreuses disciplines. Nous disposons d’infrastructures de grande qualité, je pense notamment au Kindarena, capables d’accueillir les nations qui en feront le choix. Rouen a de l’énergie et de l’enthousiasme à revendre, que ce soit concernant les Gymnasiades Normandie 2022 ou Paris 2024. »

 

Christophe Blanchet – Député du Calvados

« Félicitations à la Normandie qui organisera les Gymnasiades en 2022. Cette désignation est le fruit d’une candidature solide portée par tous les acteurs normands. Nous sommes persuadés que le dossier présenté apporte les nécessaires garanties pour une bonne réussite de cet événement sur le plan sportif bien sûr, mais pas uniquement. L’accueil de cette compétition internationale, qui va rassembler 5 000 athlètes et 2 000 enseignants et volontaires en Normandie, se veut aussi solidaire, éducatif et culturel. C’est toute l’ambition de l’équipe qui porte les Gymnasiades. Nous partageons cette ambition, parce qu’elle représente également, pour les législateurs que nous sommes, la volonté de former des citoyens. Ensemble, faisons de ces Gymnasiades une réussite ! »

Par Olivier Navarranne
Crédit photo : ISF
PAS ENCORE DE COMMENTAIRE...

PUBLIER UN COMMENTAIRE