Jeux internationaux de la jeunesse : l’AEFE ouverte sur le monde

L’Agence pour l’enseignement français à l’étranger est à l’initiative de la création des Jeux internationaux de la jeunesse en 2011. Un événement qui est la concrétisation de la politique sportive et éducative menée par l’AEFE.

 

Au Liban, les JIJ vivent leur neuvième édition, la troisième à l’étranger. Pour l’occasion, 44 établissements situés hors de France vont participer à la compétition, tous placés sous l’égide de l’AEFE. Née en 1990, l’Agence pour l’enseignement français à l’étranger s’est développée d’année en année pour devenir une référence dans le milieu éducatif. Désormais, l’AEFE peut compter sur un réseau de 496 établissements scolaires, répartis dans 137 pays. Cela représente un total de 355 000 élèves, dont près de 60% d’élèves étrangers. Les Jeux internationaux de la jeunesse ne sont pas l’unique moment fort de l’année pour cette institution, puisque l’AEFE est également à l’origine des rencontres de l’Aéropostale, de la Coupe du monde scolaire des lycées français de l’étranger, en passant par les Jeux du Golfe à Dubaï.

 

L’EPS au cœur de l’éducation

 

Autant d’événements éducatifs qui permettent à l’Agence pour l’enseignement français à l’étranger de mettre en pratique une politique sportive ambitieuse. Celle-ci repose bien évidemment sur l’enseignement de l’éducation physique et sportive (EPS), de la maternelle à la terminale, avec ses horaires obligatoires et ses épreuves au baccalauréat. À l’image de l’UNSS, l’AEFE propose un nombre élargi de disciplines, parmi lesquelles la natation, l’athlétisme, la gymnastique, la danse, les arts du cirque, les sports de raquette, les activités de pleine nature, les sports de combat et bien entendu les sports collectifs. L’EPS représente un enjeu éducatif fort : les filles et les garçons pratiquent ensemble et partagent l’activité avec celles et ceux qui présentent certaines inaptitudes ou se trouvent en situation de handicap.

 

L’AEFE fête ses 30 ans en 2020

 

Les élèves membres des établissements du réseau AEFE peuvent également profiter de l’activité physique et sportive au sein de l’association sportive. Ce sont ces AS qui participent au développement physique et éducatif de l’élève, ce dernier pouvant profiter des activités de l’association sportive en tant que pratiquant, mais aussi comme jeune arbitre, jeune organisateur, jeune reporter, jeune secouriste, jeune dirigeant ou jeune coach. À l’approche de ses 30 ans, en 2020, l’AEFE entend continuer à développer sa politique sportive. Cela passe notamment par le renforcement de la cohérence des parcours de formation en EPS, la valorisation de la pratique des activités les plus prisées dans le pays hôte, ou encore la création des ligues AEFE-UNSS positionnant l’association sportive au sein de chaque établissement.

 

 

L’AEFE en chiffres :

 

  • 496 établissements scolaires
  • 137 pays représentés
  • 355 000 élèves
  • 60% d’élèves étrangers

 

Par Olivier Navarranne
Crédit photo : AEFE
PAS ENCORE DE COMMENTAIRE...

PUBLIER UN COMMENTAIRE