Des rencontres entre sportifs et élèves en Bourgogne-Franche-Comté

Le CROS de Bourgogne-Franche-Comté va permettre à des écoliers de rencontrer des sportifs de haut niveau issus du territoire lors de la Semaine olympique et paralympique du 1er au 6 février.

 
Depuis plusieurs années, le CROS Bourgogne-Franche-Comté s’associe à la Ville de Besançon pour organiser un grand événement lors de la Semaine olympique et paralympique. Mais cette année, à cause de la pandémie de Covid-19, le CROS n’interviendra pas sur la mixité et les valeurs olympiques aux côtés des clubs locaux et des sportifs de haut niveau au Palais des sports Ghani-Yalouz. Cependant, pas question de faire l’impasse sur l’édition 2021 qui aura lieu la semaine prochaine, du 1er ou 6 février. « La Semaine olympique et paralympique est une action primordiale pour le CROS dans sa promotion des valeurs olympiques et pour se faire connaître », affirme Félix Penin, chargé de développement. « C’est un moment qui nous permet d’aller dans les écoles et de mettre en avant les liens entre le sport et l’éducation. Cette année, la forme sera différente. »

 

 

 

Six écoles, six sportifs

Les sportifs de haut niveau iront à la rencontre des enfants directement dans six écoles de Besançon ce lundi 1er février, toujours dans le cadre du partenariat avec la Ville. « Il n’est pas possible de maintenir les activités physiques, alors la rencontre avec les sportifs, dans les règles du protocole sanitaire, semblait être l’action la plus adaptée », souligne Félix Penin. « Si jamais il y a un nouveau confinement, les athlètes parleront aux élèves en visioconférence. » Le CROS s’est appuyé sur l’Entente sportive bisontine féminin, club qui évolue au haut niveau du handball féminin. Deux internationales françaises, la gardienne Roxanne Frank et l’arrière Aïssatou Kouyaté, qui étaient dans le groupe deuxième du dernier Euro, ainsi que l’arrière gauche espagnole Lara Gonzalez Ortega, vont échanger avec les jeunes bisontins. Les sports paralympiques seront mis en avant grâce aux interventions de Corentin Le Guen, joueur de l’équipe de France de rugby fauteuil, et Arnaud Georges, double champion de France de paracyclisme. Marine Debauve, ancienne gymnaste qui a participé aux Jeux olympiques d’Athènes en 2004 et de Pékin en 2008, parlera également aux enfants. « Ces sportifs de haut niveau vont présenter leurs parcours, leurs disciplines », annonce Félix Penin. « Cette année, le thème de la Semaine olympique et paralympique est la santé, ils pourront aborder les bienfaits de l’activité physique et la nutrition dans la préparation des compétitions. » De plus, le projet du CROS Bourgogne-Franche-Comté a été tiré au sort pour Paris 2024 et un autre sportif de haut niveau va échanger avec les jeunes bisontins en visioconférence. Son identité n’a pas encore été révélée.

 


 

Une intervention par jour à l’école de Sennecey-lès-Dijon

Le CROS a été sollicité par l’école de Sennecey-lès-Dijon, en Côte-d’Or, pour organiser des rencontres avec des athlètes locaux. Avec la participation du CDOS 21 dans la réflexion, quatre sportifs vont se présenter devant les élèves : Alexis Miellet, athlète spécialisé dans le 1 500 m (photo), puis Ilona Di Rocco, demi-centre de la JDA Dijon handball, Sébastien Verdun, membre de l’équipe de France de rugby fauteuil, et Charles Rozoy, nageur handisportif qui apparaîtra en visio. Il y aura une intervention chaque jour de la Semaine olympique et sportive, sauf le mercredi. « Mettre nos sportifs en avant, mieux les faire connaître nous tient à cœur au CROS », insiste Félix Penin.

Leslie Mucret
Crédit photo : Icon Sport
PAS ENCORE DE COMMENTAIRE...

PUBLIER UN COMMENTAIRE