Bordeaux au rythme de La Lycéenne

Reportée de mars à mai, La Lycéenne MAIF RUN version bordelaise a rassemblé pas moins de 600 participantes. Un succès majeur pour une troisième édition qui a vu les choses en grand.

 

Le mauvais temps avait eu raison de La Lycéenne MAIF RUN version bordelaise le 7 mars dernier. Mais, le service régional UNSS n’a pas abandonné pour autant : la troisième édition de la course destinée aux lycéennes de 14 à 18 ans a bien eu lieu le 22 mai dernier à Bordeaux. « La Lycéenne MAIF RUN fait partie des événements forts à l’UNSS », explique Claude Deriau-Reine, directeur du service régional UNSS Bordeaux. « Cette année a été riche pour nous puisque, outre La Lycéenne MAIF RUN, nous avons organisé le cross national UNSS MGEN au mois de janvier. C’est un événement qui a rassemblé des milliers de collégiens et lycéens et qui a permis d’instaurer une belle dynamique pour cette année 2019. »

Animations et stands au programme

La Lycéenne MAIF RUN a permis de poursuivre cette dynamique grâce à la participation de 600 lycéennes, qui sont venues à bout d’un parcours de 2 kilomètres dans les rues de la cité bordelaise. Le départ s’est effectué depuis l’écosystème Darwin, avant de relier la rive gauche avec les quais en face des Quinconces. Une épreuve qui a eu lieu en matinée, avant des animations et ateliers sportifs durant plusieurs heures l’après-midi. Escalade, boxe, tir laser ou encore baby-foot géant étaient au programme sur les quais. Des ateliers responsables étaient aussi de la partie. La police municipale a ainsi sensibilisé de nombreuses lycéennes. Le handisport faisait également partie des thématiques évoquées, l’accès au sport pour les personnes en situation de handicap étant l’une des priorités de l’UNSS.

Bordeaux et sept autres villes

Depuis trois ans, La Lycéenne MAIF RUN s’inscrit dans la volonté de l’UNSS de développer des événements d’envergure permettant de faire la promotion du sport scolaire. L’organisation a pris un nouveau tournant cette année avec un événement décliné dans pas moins de huit villes. Outre Bordeaux, Paris, Besançon, Caen, Lyon, Nice, Strasbourg et Ajaccio étaient concernés par une édition qui a rassemblé un total de 20 000 jeunes filles de 14 à 18 ans. Une édition qui était également ouverte sur l’Europe avec l’intégration au programme She Runs, permettant la participation de lycéennes venues d’autres pays européens.

Par Olivier Navarranne
Crédit photo : Icon Sport
PAS ENCORE DE COMMENTAIRE...

PUBLIER UN COMMENTAIRE