Rendre la randonnée accessible à tous autour de Besançon

Grâce à Rando Cap, le comité régional handisport Bourgogne-Franche-Comté veut favoriser la pratique autonome de la randonnée autour de Besançon pour le public en situation de handicap.

 
Le comité régional handisport (CRH) Bourgogne-Franche-Comté s’est lancé dans le projet Rando Cap visant à favoriser l’accès de la randonnée aux personnes en situation de handicap dans le Grand Besançon. Cette ambition a été récompensée par l’Agence nationale du Sport, Paris 2024, le CNOSF et le Comité paralympique et sportif français qui l’a retenue parmi les 55 lauréats de l’appel à projets Impact 2024, dans la thématique “Inclusion, solidarité et égalité par le spot”. « Notre but final est d’amener une offre de pratique adaptée, sécurisée de la randonnée pour un public en situation de handicap, avec une recherche d’autonomie dans un milieu naturel », résume Julien Courgey, chargé de mission au CRH Bourgogne-Franche-Comté.

 

 

Du Raid handi’forts à Rando Cap

Pour mieux comprendre la genèse de Rando Cap, acronyme pour Rendre Accessible la Nature en DirectiOn du handiCAP, il faut revenir 12 ans en arrière et la création du Raid handi’forts par la Ville de Besançon et le Centre Omnisports Pierre Croppet, avec le partenariat du CRH qui met des joëlettes, des fauteuils tirés par des tiers, et des fauteuils tous terrains à disposition. « Il s’agit d’un événement nature ouvert à 25 équipes qui comprennent toutes deux personnes en situation de handicap, un sportif valide, un membre d’un partenaire privé ainsi que des représentants d’associations sensibles à la question du handicap », explique Julien Courgey. « Elles participent pendant deux jours à plusieurs activités autour de Besançon, dont de la randonnée dans des petites collines et sur ses forts. » Le succès de Raid handi’forts, qui a contribué à l’obtention du Trophée ville handisport par Besançon en 2016 et également lauréat d’Impact 2024, a donné des idées au CRH Bourgogne-Franche-Comté. « Il y a déjà pas mal de clubs de Besançon qui peuvent accueillir un public en situation de handicap, mais nous nous sommes rendu compte qu’elles continuaient de s’inscrire au Raid handi’forts car elles manquent d’activités de pleine nature », souligne le chargé de mission. Le Comité régional handisport Bourgogne-Franche-Comté développe alors Rando Cap pour faciliter l’accès de la randonnée autour de Besançon avec le plus d’autonomie possible. « Nous nous donnons jusqu’à mi-juin pour repérer les plus beaux parcours afin de les labelliser selon leur niveau de difficulté avec la Ville de Besançon et nos partenaires », explique Julien Courgey. Des parcours qui pourront être accessible pour des personnes en situation de handicap qui souhaite pratiquer en autonomies avec un accompagnateur et par des établissements spécialisés dans le cadre de randonnées organisées.

 

 

Un projet collégial

« Le but est de leur faire découvrir autre chose autour de Besançon et de progresser vers l’autonomie grâce notamment à l’utilisation de fauteuil tous terrains », explique le chargé de mission. « Même si ces personnes restent dans les joëlettes, on peut leur demander de repérer les parcours. Nous voulons qu’ils soient acteurs de ces randonnées pour prendre de l’assurance. » En étant lauréat d’Impact 2024, le projet Rando Cap recevra une aide financière qui contribuera notamment à l’achat de fauteuils avec assistance électrique, toujours dans l’esprit de favoriser l’autonomie. Le comité régional handisport Bourgogne-Franche-Comté va s’appuyer également sur deux entités extérieures afin de mener ce projet à bien. Le Centre omnisports Pierre Croppet, créé pour réunir personnes valides et non-valides autour de l’activité physique, pourra prêter du matériel. Le CRH va associer le savoir-faire des bénévoles de la structure ELAN, Ensemble pour des Loisirs Adaptés de pleine Nature, déjà formés pour l’accueil de ce public. Des sessions de formations seront organisées à partir de janvier prochain pour disposer de nouveaux bénévoles et éducateurs capables d’encadrer ces sorties. « Nous ferons un premier test en septembre prochain à l’occasion de la manifestation Tout Besançon Bouge », annonce Julien Courgey. L’intention de Rando Cap, soutenue par la Fédération française handisport, est de pérenniser l’accès à la randonnée pour tous, laisser un héritage en balisant les chemins accessibles, recueillant du matériel et en formant des bénévoles.

Leslie Mucret
Crédit photo : Emile Joly
PAS ENCORE DE COMMENTAIRE...

PUBLIER UN COMMENTAIRE