MMA : six fédérations veulent accueillir la discipline

Le ministère des Sports a annoncé ce mercredi avoir reçu six dossiers concernant l’Appel à manifestation d’intérêt (AMI), lancé en vue de l’octroi d’une délégation de MMA. La réponse sera donnée en février 2020.

 

Six fédérations sont en course pour accueillir le MMA dans leurs rangs l’année prochaine. Ce mercredi, le ministère des Sports a expliqué qu’après l’appel à manifestation d’intérêt (AMI) lancé  afin d’octroyer une délégation de la discipline des arts martiaux mixtes à une fédération sportive, six dossiers avaient été déposés. Avant de trancher, une commission présidée par Laurent Touvet, conseiller d’Etat, va auditionner toutes les fédérations candidates afin d’aider la ministre Roxana Maracineanu dans sa décision. « L’objectif de cette démarche novatrice est de permettre à la ministre, au moment de sa prise de décision, de disposer d’éléments expertisés sur les garanties sportives, techniques, administratives et financières de la fédération retenue. Rappelons que celle-ci sera chargée de déployer cette pratique dans des conditions optimales d’enseignement, d’encadrement et de sécurité », explique le communiqué du ministère.

 

Les six fédérations qui ont déposé un dossier sont les suivantes :
  • la Fédération française de boxe
  • la Fédération française de karaté et disciplines associées
  • la Fédération française de kick boxing, muay thaï et disciplines associées
  • la Fédération française de lutte et disciplines associées
  • la Fédération française de savate, boxe française et disciplines associées
  • la Fédération sportive et gymnique du travail

 

La décision sera prise après avis du Comité national olympique sportif français dans le courant du mois de février 2020. L’heureuse élue parmi les six fédérations devra également préciser la date à partir de laquelle elle sera en capacité d’organiser des compétitions ou d’autoriser des manifestations, amateures et professionnelles.

Simon Bardet
Crédit photo : SUSA / Icon Sport
PAS ENCORE DE COMMENTAIRE...

PUBLIER UN COMMENTAIRE