SPORTMAG.fr

Capucine Agard : « Devenir championne du monde »

FFSavate
Capucine Agard est devenue championne d’Europe de Savate Combat en moins de 52 kilos. La Bordelaise met ainsi un terme à une très belle année 2018, avant de se plonger dans la conquête du titre mondial en 2019.

 

Comment avez-vous réussi à aller chercher ce titre européen lors de votre combat ?

J’étais opposée à l’Ukrainienne Oliena Hurieva, une adversaire très difficile. Dès la première reprise, j’ai été surprise, car elle a boxé totalement différemment par rapport aux différents tours qualificatifs. Mais j’ai su m’adapter progressivement pour mettre en place ma boxe et prendre le dessus dès la troisième reprise.

Aviez-vous préparé une stratégie précise ?

Pas du tout, je ne suis pas vraiment le genre à regarder des vidéos de mes adversaires avant les combats par exemple. Je ne mets pas de stratégie précise en place afin de ne pas me bloquer. J’avais préparé certaines choses, mais ça concernait avant tout ma boxe, pas celle de mon adversaire. C’était donc à moi de m’adapter au mieux à ce qu’elle allait proposer.

Que vous procure ce titre de championne d’Europe ?

C’est vraiment beaucoup de satisfaction, car c’est un titre qui récompense des années de travail. C’est vrai pour moi, mais aussi pour mon entourage et mon entraîneur. S’entraîner, se préparer, ça représente beaucoup de sacrifices. Décrocher ce titre permet de se dire qu’on n’a pas fait tout cela pour rien.

Quel bilan tirez-vous de cette année 2018 ?

J’ai vraiment vécu une très belle année, conclue par ce titre européen. Et puis c’est une année durant laquelle j’ai senti une vraie progression, tactiquement, mais aussi mentalement. C’est d’ailleurs cette progression qui m’a permis de m’imposer.

Quel sera votre programme en 2019 ?

Ce sera ma dernière saison en Elite, l’objectif sera donc de passer une nouvelle fois par les championnats de France afin de valider mon ticket pour les Mondiaux. Si j’arrive jusque-là, j’ai bien sûr pour ambition de devenir championne du monde.

Qu’est-ce qui vous pousse à arrêter après la prochaine saison ?

out simplement, car le sport de haut niveau demande beaucoup de sacrifices. J’ai une vie personnelle et professionnelle qui me semble de moins en moins compatible avec le haut niveau, je me laisse donc une dernière saison en Elite avant d’arrêter.

Propos recueillis par Olivier Navarranne

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *