Tokyo 2020 : 10 bonnes raisons de regarder les Jeux Olympiques

Le top départ des Jeux olympiques à Tokyo, c’est dans moins de trois semaines, alors voici 10 bonnes raisons de les suivre, malgré le décalage horaire.

 

  1. Ça fait cinq ans qu’on attend ça

Initialement prévus du 24 juillet au 9 août 2020, les Jeux olympiques de Tokyo ont dû être reportés d’un an à cause de la crise du Covid-19. Une attente de cinq ans au lieu de quatre pour l’évènement sportif le plus regardé au monde. De quoi réjouir les téléspectateurs en manque d’adrénaline, de compétition et de sueur.

 

  1. C’est diffusé à la télé

Et c’est gratuit. Même si vous ne pouvez pas vous rendre dans le stade pour suivre les épreuves, elles seront toutes disponibles gratuitement et en intégralité sur plusieurs chaînes du service public, même en pleine nuit.

 

  1. Teddy Riner peut encore gagner

Judoka le plus titré de l’histoire, Teddy Riner compte bien ne pas s’arrêter en si bon chemin. Dix fois champion du monde et deux fois champion olympique, cela ne semble pas suffisant pour celui qui, à 32 ans, ne compte pas arrêter sa carrière avant les JO de Paris en 2024. S’il remporte l’or à Tokyo, la victoire fera de lui le seul dans sa discipline à avoir obtenu trois sacres olympiques.

 

  1. Pour découvrir cinq nouvelles disciplines

Chaque nouvelle olympiade est marquée par l’arrivée de nouveaux sports. Des disciplines choisies par le pays hôte, nouvelles ou qui font leur retour dans la compétition. Cette année, le Japon a choisi d’intégrer, avec l’aval du CIO, le karaté, le surf, l’escalade, le skateboard et le baseball-softball.

 

  1. C’est le grand retour de Nikola Karabatic

Un an et demi après sa dernière sélection en Bleu et sa grave blessure au genou, le demi-centre fait son grand retour avec l’équipe de France de handball. Un come-back très attendu pour une équipe de France qui rêve de renouer avec la victoire.

NISSAN QUASHQAI

  1. On a de grandes chances de médailles

Plusieurs Français font office de grands favoris dans leur discipline. Le recordman du monde de décathlon Kévin Mayer pourrait bien obtenir sa première médaille d’or olympique. Florent Manaudou, Renaud Lavillenie, Teddy Riner, Clarisse Agbegnenou pourraient aussi voir leur rêve d’or se réaliser.

 

  1. Suivre des sports qu’on ne voit jamais

Les Jeux olympiques, c’est 34 sports et 44 disciplines. Parmi eux, de nombreuses épreuves qu’on ne voit pas ou peu à la télévision. Le tir à l’arc, le canoë-kayak, le triathlon, la voile, le cyclisme sur piste ou l’haltérophilie… La médiatisation permet à ces sports de se faire connaître et d’attirer de nouveaux licenciés et téléspectateurs.

 

  1. C’est aussi le paralympique

Même s’ils ne se déroulent pas en même temps, les Jeux paralympiques (de 24 août au 5 septembre) sont tout aussi intéressants et impressionnants à regarder. Ils sont aussi souvent signe de nombreuses médailles (28 à Rio pour les Tricolores). Cette année, les Français visent 35 médailles pour les 150 athlètes engagés.

 

  1. Vous pouvez aussi faire les Jeux

Il est possible de participer aux Jeux olympiques avec le jeu vidéo officiel. Disponible sur toutes les consoles, il vous permet de jouer à 18 épreuves olympiques dont le basket, l’athlétisme ou le tennis de table.

 

  1. Cela permet de découvrir de nouveaux talents

Parmi eux, Julia Chanourdie et Johanne Defay. L’une fait de l’escalade, l’autre du surf. Deux nouvelles disciplines olympiques. C’est donc à leurs premiers JO que les deux femmes vont participer, avec une réelle chance de médaille. Julia Chanourdie vient de devenir la troisième femme au monde à réussir une voie cotée 9b (niveau le plus dur en escalade sportive). Et côté vagues, Johanne Defay a déjà remporté quatre étapes de la World Surf League et se hisse au deuxième rang mondial.

 

Capucine Lorain
Crédit photo : Icon Sport
PAS ENCORE DE COMMENTAIRE...

PUBLIER UN COMMENTAIRE