Moto – Tom Vialle : « Être champion du monde était un rêve »

Champion du monde de motocross FIM MX2 en 2020, Tom Vialle évolue dans la même catégorie en 2021. Le jeune français entend continuer de faire ses armes et conserver son titre. Interview.

 

Tom, vous êtes champion du monde en titre en catégorie MX2. Que représente ce titre pour vous ?

Être champion du monde était un rêve depuis que j’étais tout petit. J’ai beaucoup travaillé pour y arriver, ma famille a fait beaucoup d’efforts et de sacrifices. Arriver à devenir champion, pouvoir piloter à ce niveau, c’était quelque chose de très fort. D’autant que la saison n’a pas été facile. Nous avons commencé au mois de mars, peu avant le premier confinement. Nous avons repris la saison durant l’été, mais tout au long de l’année, il y a eu beaucoup d’incertitudes et de pression. Il fallait faire attention par rapport aux tests, rester en bonne santé et ne pas tout perdre à cause de la Covid-19.

 

Selon vous, qu’est-ce qui vous a permis d’aller chercher ce titre ?

Il s’agissait de ma deuxième saison en MX2. Ce n’était pas facile, j’avais plusieurs adversaires qui étaient très forts et qui avaient des années d’expérience dans la catégorie. Tout au long de la saison, j’ai su rester très concentré, notamment lors des départs, qui sont très importants. La régularité a payé.

 

Quel est votre objectif pour cette année 2021 ?

J’évolue toujours en MX2, le but est donc de conserver ce titre de champion du monde. Je me suis beaucoup entraîné cet hiver pour pouvoir être prêt dès le début de saison. Forcément, avec ce titre, mon statut a changé. Je serai plus attendu par mes adversaires, il faudra donc se battre et être performant tout au long de la saison pour pouvoir conserver ce titre.

 

Ce titre 2020 vous a-t-il ouvert des portes ?

Je suis dans le Team KTM depuis maintenant trois ans. Être champion du monde a changé pas mal de choses au niveau de la visibilité notamment. Lorsque l’on discute avec les sponsors par exemple, ça aide énormément. C’est d’autant plus le cas en période de crise sanitaire, où il est nécessaire d’être bien soutenu face à l’incertitude.

 

Justement, vous êtes soutenu par Red Bull. Que vous apporte ce soutien depuis plusieurs années ?

Cela fait en effet trois ans que Red Bull est à mes côtés. Le soutien logistique est assez important en termes de matériel. Red Bull est très présent sur les courses pour m’aider à évoluer dans les meilleures conditions. Je peux aussi bénéficier de machines pour la préparation physique et d’un entourage très professionnel. Red Bull apporte donc toute une structure pour être le plus performant possible.

 

Quelle est la prochaine étape après la catégorie MX2 ?

Si je suis une nouvelle fois champion cette année en MX2, je pourrai accéder à la catégorie supérieure. Je n’ai que 20 ans, j’ai donc encore quelques années pour pouvoir accéder à la MXGP, mais j’aimerais que cela arrive le plus rapidement possible. Le MX2 est la catégorie pour les jeunes, elle permet de faire ses armes avant d’arriver en MXGP, où l’on fait face à des pilotes beaucoup plus expérimentés.

Propos recueillis par Olivier Navarranne

 

Retrouvez l’épisode de la série « MX World : The KTM Diaries » consacré à Tom Vialle

Crédit photos : Belga / Icon Sport et
PAS ENCORE DE COMMENTAIRE...

PUBLIER UN COMMENTAIRE