Le Grand Prix de France reste en piste

Un temps menacé, le SHARK Helmets Grand Prix de France Moto aura bien lieu sur le circuit Bugatti du Mans, du 14 au 16 mai. Fort des performances de Fabio Quartararo et Johann Zarco, l’événement surfe sur une très belle dynamique depuis plusieurs éditions. Annulé ? Repoussé ? Maintenu ? Comme de nombreux événements, le SHARK Helmets Grand […]
Un temps menacé, le SHARK Helmets Grand Prix de France Moto aura bien lieu sur le circuit Bugatti du Mans, du 14 au 16 mai. Fort des performances de Fabio Quartararo et Johann Zarco, l'événement surfe sur une très belle dynamique depuis plusieurs éditions.
Annulé ? Repoussé ? Maintenu ? Comme de nombreux événements, le SHARK Helmets Grand Prix de France Moto a navigué dans le flou à la suite de l'annonce d'un reconfinement général, le 31 mars dernier. Une annonce à laquelle s'était préparé Claude Michy, organisateur de l'événement.« On en arrive à un point où on se dit qu'on ne maîtrise plus rien, que c'est Dieu qui décide (rires)... Mais on peut tout de même essayer de mettre en place des éléments pour que le Grand Prix se déroule dans les meilleures conditions. » Patron de PHA, société organisatrice du Grand Prix de France, Claude Michy détaille ainsi les mesures qui ont été prises.« Nous avons un total de trois protocoles. Le premier est le protocole mis en place en championnat du monde, il concerne notamment les pilotes et les staff des écuries. Chaque Grand Prix bénéficie de ce protocole. Nous avons aussi le protocole organisateur, avec les commissaires, les staff, encore les différents prestataires. Nous avions aussi déposé un protocole au ministère des Sports avec des tests PCR pour le public si nous pouvions en accueillir, avec les résultats des tests envoyés directement sur une plateforme. Par la suite...  
Pour lire la suite :
PAS ENCORE DE COMMENTAIRE...

Désolé, vous ne pouvez pas laisser de commentaire sur cet article.

PUBLIER UN COMMENTAIRE