La performance au cœur du travail de la FFDanse

La Fédération Française de Danse met en place des modules de formation à destination des entraîneurs de danse. L’objectif : aborder différentes thématiques pour accompagner au mieux ces coachs.

Accompagner : voilà le maître mot de la formation destinée aux entraîneurs, mise en place par la Fédération Française de Danse. « La mise en place de ces modules de formation s’est déclenchée au moment du premier confinement. Nous avions du temps, les entraîneurs aussi, c’était donc une bonne opportunité », explique Xavier Fleuriot, directeur de la performance au sein de la FFDanse et en charge de cette formation. « Nous n’avons fait que de la visioconférence. Nous proposons deux grands types de formations. Il y a tout d’abord les formations qui sont plutôt de type techniques, les CFID. Ce sont des modules de formations un peu général sur la danse, sur la façon d’organiser un cours de danse, de procéder au fonctionnement de son cours. Depuis assez peu de temps, avec l’arrivée notamment du breaking et la nécessité de se raccrocher à la compétition et à la préparation de la compétition, la fonction d’entraîneur est devenue plus prégnante. On s’est donc mis à réfléchir à des modules qui soient des modules de formation et d’accompagnement d’entraîneur. » Au total, dix modules permettent de traiter des thématiques comme le rapport entre entraîneur et danseur, la motivation, la nutrition ou encore la récupération.
 

 
« J’ai constitué un certain nombre de modules liés à des thématiques qu’il me semblait intéressant de traiter. Il y a une première partie de présentation, et une deuxième partie d’échanges autour du thème qui a été abordé », poursuit Xavier Fleuriot. Des échanges dont les entraîneurs sont friands. « Nous avons envie de ce type de contenu », explique Jean-Luc Habel, entraîneur de danse du côté de Bourg en Bresse. « Cela fait forcément évoluer la façon de faire, sans omettre l’expérience engrangée auparavant. Ces formations, ce sont des outils supplémentaires. Je pense que le type de contenu qu’essaye de développer la FFDanse n’en est qu’à ses balbutiements. Personnellement, j’ai hâte de savoir ce qui va être proposé ensuite. » Comme l’explique Xavier Fleuriot, l’interactivité créée avec les entraîneurs permet justement d’avoir un contenu en évolution perpétuelle.
 

 
« L’idée était de susciter l’intérêt puis de permettre à ces entraîneurs de bénéficier de compétences nouvelles. Il était nécessaire d’être en interaction constante avec eux. J’ai posé une base de discussion sur les différentes thématiques. Après, il y a des échanges, des interrogations, car il y a autant de théories que de gens qui les écrivent. Chacun a sa vision de la performance. Nous ne sommes pas du tout dans quelque chose de figé », confie le directeur de la performance de la FFDanse. « Les entraîneurs sont heureux de bénéficier d’un tel contenu. Ce sont tous des techniciens qui connaissent très bien la pratique. En revanche, ils ont besoin de nous sur les aspects périphériques. Il y a un très bon retour de leur part sur ces modules, ce qui va nous permettre de continuer à développer ce contenu. »

Olivier Navarranne
Crédit photos : Icon Sport et
PAS ENCORE DE COMMENTAIRE...

PUBLIER UN COMMENTAIRE