Biathlon : Mondiaux réussis pour les Bleus

L’équipe de France biathlon a réussi ses Mondiaux. À Pokljuka, les Bleus ont tout donné et reviennent en France avec sept médailles, dont deux titres.

« L’après Fourcade » est parfaitement lancé. L’équipe de France de biathlon est talentueuse et l’a confirmé à Pokljuka. Les Bleus ont fait forte impression et rentrent en France avec le sentiment du devoir accompli. L’affaire n’avait pourtant pas commencé de la meilleure des manières. En ouverture des Mondiaux, le relais mixte termine seulement cinquième de la course alors qu’il faisait partie des favoris pour la médaille. Une déception vite oubliée. Dès le lendemain, à l’occasion du sprint hommes, Émilien Jacquelin et Simon Desthieux vont chercher l’argent et le bronze derrière le Suédois Ponsiluoma. De quoi bien lancer les épreuves individuelles. Le lendemain, le sprint dames aura presque eu la même saveur. Anaïs Chevalier-Bouchet va chercher une excellente médaille d’argent derrière l’intouchable Tiril Eckhoff. Elle obtiendra le bronze le lendemain sur la poursuite, qu’elle termine avec un petit 18 sur 20 au tir. De quoi envoyer son entraîneur, Frédéric Jean, effectuer un marathon autour du lac de Bled comme il l’avait promis. Émilien Jacquelin lui n’est pas un marathonien, mais un très grand biathlète. Auteur d’une splendide poursuite, le Français va chercher l’or et le titre de champion du monde pour la deuxième fois consécutive. Une performance de haute voltige pour le Grenoblois. Sur les individuels en revanche, les tricolores passent à côté. Anaïs Bescond, meilleure Française, termine à la dix-huitième place tandis que Quentin Fillon Maillet échoue au pied du podium sur la course masculine. Enfin, sur les Mass-start, la fatigue collective s’est faite ressentir. Dernière épreuve de ces Mondiaux, la Mass-Start aura vu Julia Simon, première tricolore, terminer à la seizième à plus de deux minutes de la gagne. Quant aux hommes, Quentin Fillon Maillet sauve l’honneur (après le deuxième tir catastrophe de Jacquelin), et s’empare de la médaille de bronze grâce notamment à un excellent finish. Il va enfin chercher une médaille au combien méritée après un trop grand nombre de quatrièmes places.

 

 

Un collectif bien huilé donc pour l’équipe de France de biathlon, qui se renouvèle déjà après le départ à la retraite de Martin Fourcade. Et si paradoxalement les relais ont flanché à Pokljuka (quatrième place pour les hommes et huitième place pour les dames), c’est finalement le relais mixte simple qui a donné le sourire à toute une nation. Antonin Guigonnat et Julia Simon sont devenus champions du monde de ce relais mixte simple devant la Norvège et la Suède. Une performance qui prouve encore une fois la profondeur de l’équipe de France, et la qualité de ses athlètes. Il y a donc sept médailles au compteur à la fin de ces Mondiaux, de quoi permettre de rêver en vue des JO de Pékin dans un an.

Mattéo Rolet
Crédit photo : Manzoni / Icon Sport
PAS ENCORE DE COMMENTAIRE...

PUBLIER UN COMMENTAIRE